L’innovation est une histoire ancienne pour la terre grenobloise qui va de pair avec l’aspect social. L’université, la recherche et l’industrie ont commencé à travailler ensemble dès le 19ème siècle, avec ce que l’on dénommait la houille blanche (l’hydroélectricité). Depuis d’autres secteurs sont en cours d’exploration et plus particulièrement :

– Les micro et nanotechnologies, les logiciels,

– Les biotechnologies et sciences du vivant,

– Les nouvelles technologies de l’énergie.

La synergie joue donc à plein entre entreprises et chercheurs :

1 emploi sur six est lié à la recherche.

Cela explique que l’on compte un quart de la population active appartenant à la catégorie des cadres. Les entreprises qui souhaitent s’implanter à Grenoble sont gâtées.

Il existe des zones privilégiées telles que :

La zone franche urbaine

Elle est située dans les quartiers sud : quartiers Villeneuve, Village Olypique et Peupliers. Elle est ouverte jusqu’à fin 2014, les sociétés bénéficient d’exonérations sociales et fiscales à condition d’embaucher la main d’oeuvre résidant dans les ZUS de Grenoble.

Les pépinières d’entreprises

Plusieurs possibilités pour les porteurs de projets et jeunes entreprises : Le Polynome dans la ZFU, la Pousada dans le quartier Mistral. La ville propose également les services d’un incubateur de start-ups : GRAIN, Grenoble Alpes Incubation Alpine et Pétale (Pepinière Technologique Alpine d’Entreprises).

L’offre immobilière 

La Ville veut poursuivre sur sa lancée économique, elle a donc prévu des zones d’accueils ainsi que certains dispositifs. Par exemple la bourse des locaux vacants des locaux industriels et commerciaux gérée par la CCI de Grenoble (www.locauxvacants. grenoble.cci.fr).

Des structures d’aide

Des concours, des trophées, des évènements pour les créateurs, des actions de soutien… Grenoble est aux petits soins pour les entrepreneurs. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici