C’est souvent la première idée quand on recherche des financements : faire appel à ses proches. Ces fonds collectés auprès des membres de la famille, des amis et autres relations portent le nom de « love money » (« capital de proximité », en français).

Ils permettent de bénéficier d’exonération ou de réductions d’impôts. Dans le cadre familial, le bénéficiaire d’un don peut en effet recevoir jusqu’à 31.865 € sans avoir à payer de droits. À condition que :

– le donateur ait moins de 80 ans ;

– le bénéficiaire soit son enfant, son petit-enfant ou son arrière-petit-enfant (ou neveu ou nièce si le donateur n’a pas de descendants) ;

– le bénéficiaire soit majeur ou anticipé.

Ce don doit faire l’objet d’un acte notarié, d’un acte sous seing privé ou d’une déclaration de don. Le bénéficiaire doit en avertir son centre des Finances publiques dans un délai de 1 mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici