Enogia, entreprise française qui transforme la chaleur en électricité 100% verte, vise les 95 M€ de CA dès 2025. En 2021 déjà, la croissance de la société fut exceptionnelle avec une augmentation de 51% de son chiffre d’affaires pour se porter à 2,94 M€, et ce n’est qu’un début.

Enogia, créée en 2009 à Marseille, par trois ingénieurs, est spécialisée dans le développement de microcentrales à Cycle Organique de Rankine (ORC) qui valorisent la chaleur perdue en la convertissant en énergie électrique.

Les principales sources de chaleur peuvent être le CSP solaire, la biomasse, les sources géothermiques, la récupération de la chaleur résiduelle (WHR) sur les procédés industriels ou les moteurs à combustion interne.

Avec presque aucun entretien, les systèmes d’énergie thermique Enogia récupèrent l’énergie de n’importe quelle source de chaleur à basse température pour générer 100% d’énergie thermique verte.

Enogia bénéficie du label « Jeune Entreprise Innovante » du Ministère de la Recherche depuis 2010.

Elle est aussi cotée sur le marché Euronext Gowth Paris.

L’entreprise regroupe désormais 25 ingénieurs et techniciens de haut niveau et compte déjà plus de 45 références dans 13 pays de petites unités ORC principalement sur les marchés du biogaz et de la biomasse. Le nombre de salarié est actuellement de 60 personnes et le recrutement reste actif en 2022.

Une belle réussite à l’international

La réouverture des frontières a pleinement jouée en faveur de la société, qui a réalisé 76% du chiffre d’affaires, au lieu de 31% lors de l’exercice 2020.

Pour 2022, le carnet est bien rempli avec plus de 5M€ de commandes déjà enregistrées et le pipeline commercial 2022 est évalué à 120 M€. Enogia envisage un chiffre d’affaires au second semestre en forte hausse et ses objectifs à moyen termes ont été également revus à la hausse.

L’ambition de l’entreprise reste un chiffre d’affaires supérieur à 95 M€ dès 2025, avec un retournement de situation et de son marché. Enogia pense réaliser un CA supérieur sur son activité de compresseurs pour piles à combustible (seulement 7% du CA en 2020) en lieu et place de celui de l’ORC et devenir rentable en 2024, c’est-à-dire demain…

Angelina Hubner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 + dix-huit =