Malgré la crise, la jeune marque ardéchoise de joaillerie, continue sa marche en avant et devance même Swarovski et Pandora sur le marché du bijou bon marché.

Détenu par le groupe Renaissance Luxury, Les Georgettes contribue grandement à la réussite de sa maison mère. Principalement vendue chez des bijoutiers indépendants, la marque représente deux tiers du chiffre d’affaires du groupe, qui s’établit à 50 millions d’euros en 2019 pour 340 salariés en France.

Si la période de Noël s’annonce décisive pour retrouver un niveau d’activité viable, Renaissance Luxury Group mise sur l’innovation pour tenir le cap, en proposant notamment de nouveaux produits, en retravaillant son site e-commerce, en intégrant la boutique de l’Élysée l’an prochain et en lançant une nouvelle marque de bijoux baptisée Saunier. L’international sera également au centre de du plan de relance visant à redynamiser Les Georgettes. L’Italie, l’Allemagne et le Bénélux seront particulièrement ciblés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 − 3 =