Lorsqu’il crée Eco Sun Expert avec trois associés, Frédéric Rohmer ne songe guère au continent africain. Cette PME alsacienne, qui produit et exploite des centrales en énergie photovoltaïque, a déjà fort à faire en France, alors que le marché des énergies renouvelables explose.

Trois ans plus tard, le chef d’entreprise porte pourtant son regard plus au sud. «J’ai vite pris conscience qu’en Afrique, le gisement solaire est considérable, alors que seulement 30% du continent est électrifié. Il y avait donc quelque chose à entreprendre», confie-t-il. L’entrepreneur se rend vite compte que les centrales à la sauce européenne ne sont pas adaptées aux pays africains. «La mise en œuvre est trop technique et les conditions climatiques différentes».

La première centrale solaire mobile

Il planche donc avec son équipe technique pour concevoir la première centrale solaire mobile. Baptisée Mobil-Watt®, la solution miniaturise sous forme d’îlot déplaçable le process de production d’énergie solaire qu’Ecosun Expert maîtrise. Du sur-mesure ! «Elle permet d’électrifier des zones isolées ou de remplacer de vieilles génératrices diesel».

Ses atouts ? Elle ne nécessite aucune construction, se monte en seulement 1h30, est autonome puisqu’elle dispose de ses propres batteries et peut se déplacer n’importe où en fonction des besoins. Surtout, son prix, de 25.000 à 200.000 € suivant la puissance et la capacité de batteries de stockage, est amorti en 3 à 4 ans.

Lancée en 2016, cette centrale solaire mobile s’est vite fait remarquer. «Une dizaine de centrales sont déjà en fonctionnement en Afrique et nous commençons à la développer en Europe et en Amérique du Sud», poursuit Frédéric Rohmer. S’il a trouvé son marché, l’entrepreneur met en garde contre les difficultés du continent : «ce n’est pas un marché facile car les financements sont parfois difficiles à obtenir pour nos clients, qui peuvent être des bailleurs de fonds, l’armée ou des entreprises privées. Surtout, les taux d’intérêts y sont très élevés».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici