C’est en revenant d’un voyage aux Etats-Unis que ce couple de Marseillais a eu l’idée du premier fast-food pour manger vite et bien. Au dernier Salon de la Franchise, Dubble, leur enseigne, a créé le buzz. Pas étonnant, car cette petite chaîne de restauration rapide entièrement axée sur le « bien manger » compte déjà pas moins de 30 établissements en France. Un véritable phénomène de société.

Un couple aux commandes

Derrière Dubble, il y a un couple : Corinne et Jean-François Eon. Jean-François a toujours travaillé dans le milieu de la restauration, traditionnelle d’abord, puis collective et enfin rapide. Corinne, quant à elle, a mené sa carrière dans la communication et les relations publiques, puis dans l’édition, avant de revenir au métier de sa famille, la restauration.

Dès 2005, elle se consacre à la création de ce nouveau concept presque inédit en France. Le duo imagine alors une enseigne de restauration rapide proposant des recettes alliant bien-être et rapidité. Dubble et le « fast good » étaient nés !

La naissance d’un concept

De retour d’un voyage aux Etats-Unis où les « juice bars » étaient en plein essor, le duo décide de lancer une enseigne de restauration rapide « healthy » pour offrir une alternative saine aux personnes actives qui ont peu de temps pour déjeuner. Le premier établissement voit le jour à Marseille en 2006, dans le quartier de la Joliette. Depuis, une trentaine d’unités – principalement situées dans des zones d’affaires – ont éclos un peu partout en France, et le réseau ne cesse de se développer.

Précurseur du bien-manger

L’enseigne a été un précurseur du « bien manger ». Dès ses débuts, Dubble veille en effet à n’utiliser que des produits frais. Les recettes sont créées par Corinne puis élaborées chaque jour dans chaque établissement, pour proposer des alternatives végétariennes, vegan et sans gluten. Dubble ne cesse de chercher de nouveaux « super-aliments » pour régaler ses clients.

Des menus préparés sur place

Les recettes sont réalisées quotidiennement dans les cuisines de chaque restaurant, uniquement à partir de produits frais, et évoluent au gré des saisons. Ici, les salades côtoient les bowls signatures – chauds et au quinoa – les sandwiches et brioches toastés, les wraps, les bentos et les soupes. En dessert, les gourmets ont le choix entre des classiques en version healthy – crème de riz au chocolat, crème de coco au sirop d’agave et clémentine – et des douceurs « superfood », comprenez, riches en vitamines. Enfin pour chaque menu, un jus de fruits fraîchement pressé est inclus dans la formule.

Une franchise dans l’air du temps

Le réseau ne s’implante pas uniquement dans les grandes métropoles. Les villes moyennes, sous réserve d’une étude de marché réalisée par le candidat à la franchise, peuvent également accueillir l’enseigne. Une spécificité qui attire les entrepreneurs en herbe dans toute la France. Pour faire partie du réseau, il suffit d’établir un contrat de concession d’exclusivité territoriale sur marque et enseigne d’une durée de 5 ans.

Le franchisé devra ensuite s’acquitter d’une somme de 25 000 € décomposés comme suit : 15 000 € pour la cession de la marque sur le territoire donné, 6 000 € pour la formation et 4 000 € pour l’assistance à l’ouverture. Bon appétit.

V.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici