Les mesures récemment adoptées par l’Assemblée Nationale permettent depuis le 1er janvier 2015 d’assouplir les règles de financement des start-ups.

La suppression de la condition d’emploi de deux salariés et la limitation à 50 du nombre d’actionnaires des sociétés d’investissement sont levées et vont désormais ouvrir des avantages fiscaux à des particuliers qui jusque-là ne pouvaient pas en bénéficier.

Ainsi, l’investissement dans une start-up via une holding créée par une plateforme de crowdfunding ouvrira droit à une réduction d’impôt sur le revenu ou sur la fortune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici