Andrew Filev, fondateur de l’outil de gestion de projets Wrike, en est convaincu, bien déléguer n’est pas juste un art, c’est aussi une science.

«Bien déléguer suppose de se fixer des priorités. Des urgences peuvent se produire, mais avoir des urgences une fois tous les deux jours est un obstacle à la productivité et a un impact négatif sur le moral de l’équipe. Bien déléguer, c’est s’assurer que vos projets seront réalisés efficacement et sans heurts. Mal déléguer, c’est risquer de ne pas atteindre vos objectifs». Une approche pleine de bon sens, mais qui n’est pas toujours simple à mettre en œuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici