Valentin Konrad et Martin de la Taille, fondateurs de Flatchr

Fondé en 2015, Flatchr propose un logiciel de recrutement dont l’ambition est de simplifier le travail des RH et des managers.

Pour beaucoup de recruteurs, le digital a considérablement compliqué les choses. Et trouver la perle rare est désormais souvent une gageure. Face à ces difficultés, de jeunes pousses tentent d’apporter des solutions innovantes pour faciliter le travail des RH, des managers et des chefs d’entreprise. C’est notamment le cas de Flatchr. La start-up fondée en 2015 par deux jeunes entrepreneurs, Valentin Konrad et Martin de La Taille, a fait son trou dans le secteur très concurrentiel des outil de gestion de candidatures. Outre Flatchr, l’écosystème français compte en effet de nombreux acteurs : Taleez, Rhprofiler, Beetween, ScopTalent, Nicoka, Softy… Basé à Paris (16ème), Flatchr (40 salariés) a développé un logiciel de recrutement répondant aux principaux besoins des recruteurs.

Des clients prestigieux

Flatchr se présente comme « une solution tout-en-un destinée aux ressources humaines ». La plateforme rassemble différents outils permettant de gérer une campagne de recrutement : gestion et centralisation des candidatures et des CVs, diffusion des offres d’emploi, panel de candidature, outil de sourcing de CVs. Flatchr permet également la réalisation d’actions automatiques comme l’envoi d’e-mails, de sms ou la prise de rendez-vous. La plateforme est en mesure de diffuser des offres d’emploi sur de nombreux sites spécialisés (Apac, Cadremploi, Indeed, Jobijoba, KelJob…). Selon les chiffres fournies par l’entreprise, cette solution a déjà permis de diffuser 70 000 offres d’emploi.

L’autre atout du logiciel développé par Flatchr est qu’il possède une dimension collaborative. En effet, il a été conçu pour permettre aux managers et aux opérationnels d’une entreprise de s’impliquer dans le processus de recrutement et de gérer les candidatures en temps réel. Selon son CEO, Valentin Konrad, Flatchr ferait gagner du temps aux recruteurs, « jusqu’à huit heures par semaine ». La solution conçue par la start-up française est en tous cas utilisée par près de 2 000 entreprises (PME, ETI et grands groupes).

Flatchr compte Stellantis, Coriolis Telecom, Ricoh ou encore Lunettes pour tous parmi ses clients. Un atout important dans la bataille que se livrent les start-up françaises pour conquérir le marché convoité du logiciel de recrutement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

5 × 3 =