Les IPO de rentrée ne se sont pas mal déroulées et plusieurs opérations sont annoncées pour les prochains mois. Malgré un contexte global toujours incertain, le redémarrage de l’activité boursière se profile.
 

L’introduction en Bourse d’Abeo sur Euronext Paris est un véritable succès, puisque l’opération a été largement sursouscrite (190%), permettant au concepteur d’équipements de sport et de loisirs de lever 20,7 M€, qui pourront être portés à 22,2 M€ environ, en cas d’exercice de l’option de surallocation.

L’offre a bénéficié d’une demande très soutenue émanant d’une quarantaine d’investisseurs institutionnels français et internationaux, ainsi que d’investisseurs particuliers. «Grâce aux fonds levés, nous disposons des moyens financiers pour accélérer notre expansion à l’international», précise Olivier Estèves, P-DG d’Abeo.

Et même si les 6 M€ levés représentent la fourchette basse des prévisions, l’introduction de Parot (363 M€ de CA) va permettre au groupe de distribution automobile de mener à bien sa politique de croissance externe et le développement de sa plate-forme digitale.

Faut-il voir dans ces 2 réussites la fin d’une période particulièrement difficile ? Probablement, même si le contexte reste compliqué. Ainsi, la société immobilière allemande OfficeFirst n’a pas réussi en octobre son introduction sur le segment Prime Standard de la Bourse de Francfort. N’ayant pu réunir suffisamment d’acheteurs au prix demandé (21 à 23 € par action, soit entre 800 et 800 M€), elle a renoncé à l’opération, tout en annonçant son intention de renouveler l’IPO en 2017. Le signe que la confiance revient ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici