Désormais considéré comme une forme d’organisation du travail à part entière, le télétravail est pourtant moins développé en France que dans d’autres pays, anglo-saxons notamment.

Si ce sont généralement les salariés qui poussent en faveur de son développement, pendant que les managers se montrent davantage réticents, Regus a interrogé plus de 44 000 travailleurs pour recueillir leur avis sur cette pratique délocalisée.

Bien que cette formule séduise de plus en plus de personnes en quête d’une meilleure qualité de vie, le premier fournisseur mondial d’espaces de travail flexibles révèle que les travailleurs à domicile redoutent la solitude ainsi que l’amoindrissement de leur vie sociale, et font l’objet de besoins bien spécifiques en termes d’espaces de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici