C’est l’une des pépites de la fintech. Lancée en 2013 par un développeur visionnaire, Ryad Boulanouar, et un homme du sérail, l’ancien patron de Boursorama, Hugues Le Bret, Compte-Nickel, service de tenue de compte ouvert à tous distribué par les buralistes, a séduit plus de 500.000 clients, pour un CA de 20 M€ et devrait atteindre l’équilibre cette année.

Une réussite qui ne pouvait laisser les gros acteurs du marché indifférents. C’est la BNP qui a dégainé la première, rachetant 95 % de la jeune entreprise pour quelques 200 M€, la Confédération des buralistes restant détentrice des 5% restants. Objectif : 2 millions de comptes à l’horizon 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici