Fondée fin 2020 à Nice par la chercheuse Elvire Gouze, la biotech Innoskel réalise un premier tour de table remarqué auprès du fonds spécialisé Jeito Capital.

L’objectif ? Concevoir des traitements contre les maladies rares du squelette. Innoskel est un spinout de l’Institut de Biologie Valrose (Inserm). Sa fondatrice n’en est pas à son coup d’essai. La chercheuse niçoise a déjà obtenu un premier succès avec l’entreprise Therachon.

Spécialisée dans une maladie osseuse rare, la biotech avait été rachetée par Pfizer en 2019 pour 810 millions de dollars. Directrice générale d’Innoskel (7 salariés), Elvire Gouze a travaillé à l’Inserm avant de lancer sa start-up.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

treize + deux =