Thomas Laurent est le CEO de la start-up MicroPEP.

Deuxième tour de table pour la biotech agricole basée à Toulouse, qui profite de l’essor du secteur du biocontrôle.

Fondé en 2015, MicroPep vient de lever 8,5 millions d’euros, 3 ans après sa précédente levée de fonds. Cette opération a été réalisée auprès de Supernova Invest, un fonds crée par le CEA, FMC Ventures, Sofinnova Partners et IRDI Capital Investissement.

La quête d’une solution alternative

A quoi serviront ces 8,5 millions d’euros ? À concevoir de nouvelles molécules dans le but de développer une solution alternative aux pesticides, le tout reposant sur des travaux de recherche réalisés au sein du laboratoire de recherche en science végétale (LRSV) du CNRS et de l’Université Paul Sabatier à Toulouse.







LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

6 + 19 =