Axens, champion du made in France

Axens, groupe français spécialisé dans le raffinage, la pétrochimie, le gaz ainsi que les énergies alternatives, relocalise sa production sur son site historique, à Salindres, dans le Gard.

Axens, dont le siège social est à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine, va investir dans son usine de Salindres (Gard), plus de 8 millions d’euros, pour ouvrir, dès 2024, un nouvel atelier de production d’acide organique biosourcé (AOB), un produit actuellement importé de Chine. Axens va créer la première unité de production de ce type en France.

Axens Salindres emploie actuellement 420 salariés, plus de 50 intérimaires ainsi qu’une centaine de sous-traitants. 

Un marché de 15 milliards de dollars

Les acides organiques biosourcés servent de composants dans d’innombrables applications quotidiennes, dans la production alimentaire animale mais aussi humaine, notamment les arômes, les conservateurs. Ils interviennent également dans la cosmétique, en pharmacie, et dans l’agrochimie. On estime le marché mondial à plus de 15 milliards de dollars, en forte croissance chaque année.

La capacité de production sera de 1 000 tonnes par an, largement suffisante pour son usage interne et le surplus sera vendu aux industriels français. Cela offrira enfin l’autonomie dans sa production, s’affranchissant définitivement de son fournisseur chinois, qui fait d’ailleurs flamber les prix en cette période délicate.

Axens a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de plus de 517 millions d’euros, sous la direction de son PDG, Jean Sentenac, un polytechnicien, qui dirige le groupe depuis plus de 20 ans. Et dont la devise est « Réussir ensemble », une devise qui lui sied particulièrement bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 − 16 =