L’ancien champion de VTT, Gary Anssens, est un entrepreneur heureux. Cet hyperactif, entré dans le top 100 des jeunes leaders économiques de moins de 40 ans, est à l’origine de la success story d’Alltricks qui ne doit rien au hasard.

Gary Anssens connaît le vélocomme sa poche, et plus particulièrement le VTT qu’il pratique en compétition dès l’âge de 10 ans. Mais il a également connu le mauvais côté du sport, avec un grave accident à 20 ans à peine qui va l’immobiliser pendant des mois. Cette période difficile le pousse à s’intéresser à l’informatique. La vie prend parfois des détours inattendus dans le destin des hommes. De retour dans son foyer familial des Yvelines, le jeune bachelier se forge un début d’expérience en créant deux premières entreprises de e-commerce, un site de vente sur ebay de produits reconditionnés, puis une activité de pièces détachées pour deux roues motorisées. Cette période est aussi l’occasion pour lui de reprendre le sport cycliste.

Une idée née d’un besoin

C’est alors le moment clé, celui qui intervient toujours dans la vie d’un créateur, l’idée qui arrive par hasard, mais pas tout à fait. Le jeune homme ne trouve pas ce qu’il veut en termes d’accessoires pour vélo, ou ce qu’il déniche n’est pas rapidement disponible. Conclusion, l’entrepreneur en herbe crée en 2005 chez ses parents, Alltricks. Installé dans le garage, il se lance tout seul. Avec seulement trois mille euros pour démarrer, Alltricks affiche déjà trois ans plus tard trois millions d’euros de chiffre d’affaires. Gary Anssens peut alors voir plus grand grâce à l’aide de ses premiers investisseurs.

Un trentenaire multi-facettes

Gary Anssens est un entrepreneur indépendant dans tout les sens du terme. Cependant, contrairement à certains, il n’est pas un solitaire. Il sait avancer seul, mais apprécie avant tout de travailler en équipe et de lier de nouveaux contacts. Passionné, le jeune chef d’entreprise hyperactif collectionne les récompenses depuis quelques années tels que Prix de l’Autodidacte du Harvard Business School Club de France ou l’entrée dans le top 100 des jeunes leaders économiques de demain de moins de 40 ans.

54 millions de visiteurs par an

Devenu spécialiste de la vente en ligne, Alltricks surfe sur le renouveau du marché du cycle, déjà entamé il y a quelques années et que la pandémie a encore accéléré. Cet essor permet à l’entreprise d’enregistrer des taux de croissance plus que positifs : 65 millions en 2018, 80 millions en 2019 et… 132 millions d’euros en 2020, dont 20% à l’étranger.

Nouvelle pépite pour Décathlon

Décathlon a d’ailleurs entamé des négociations avec Gary Anssens début 2019, qui ont abouti au rachat de l’entreprise par ce groupe leader en septembre 2019. Décathlon a racheté toutes les parts des investisseurs historiques de la société de e-commerce ainsi qu’une partie de celles du fondateur, qui reste actionnaire et participe pleinement à la nouvelle stratégie mise en place. Gary Anssens avait pourtant résisté aux avances d’autres acteurs avant de finalement accepter l’offre du champion français et international, considérant qu’il avait trouvé « le partenaire stratégique idéal pour accompagner la deuxième partie de la vie d’Alltricks ». La négociation s’est faite sur un timing serré, qui a été respecté et s’est heureusement passé avant la pandémie, permettant de créer les premiers liens.

C’est un intermédiaire de chez Décathlon qui a permis les premiers contacts, facilitant les discussions. Il a accompagné Alltricks avec une équipe permettant une intégration sans obstacles au sein du groupe. Cette méthode a permis d’identifier facilement les bonnes personnes, ce qui n’est pas un vain mot lorsque l’on discute avec un groupe international. Gary Anssens précise qu’il reste maître de ses décisions, tout en jouant à fond la carte de la complémentarité, ce qui permet d’apprendre de l’autre. Le fait est qu’il est évidemment réconfortant pour un entrepreneur d’avoir un partenariat de ce type. Fort de cet appui, Alltricks affiche de nouvelles ambitions. Fin d’année dernière, l’entreprise s’est associée à Zenride, le spécialiste de la location de vélos de fonction. Ce dernier est installé sur un autre marché qu’Alltricks, celui du B2B, un nouveau segment intéressant.

Se diversifier pour évoluer

La nouvelle stratégie d’Alltricks s’articule autour de plusieurs axes, le premier étant celui de la diversification. la société a en effet pour ambition de devenir LA référence pour le marché du cycle sur lequel elle est positionnée depuis sa création, mais elle a également prévu de capitaliser sur de nouveaux marchés, ceux du running et de l’outdoor, plus particulièrement la randonnée. L’offre a également fortement évolué pour devenir globale. Au-delà des produits existants, Alltricks propose aujourd’hui des programmes d’entraînement, des assurances, ainsi que des offres de services divers liés à son activité, comme la nutrition, le médical, les ventes de licence, etc. En bref, l’ensemble des secteurs liés à l’activité du sport pratiqué.

La révolution phygitale

Pendant longtemps uniquement en ligne, la marque a prévu d’ouvrir également des magasins afin de suivre la fameuse tendance du phygital. La rapidité et l’agilité font partie des qualités requises pour réussir. Sitôt dit, sitôt fait, plusieurs points de vente ont déjà ouvert en régions parisienne et lyonnaise, et d’autres voient déjà le jour un peu partout en France sur les zones des pôles sportifs Décathlon Village. Certains ateliers vélo Décathlon pourraient aussi rejoindre quelques-uns des 160 ateliers Tricks’Lab de la marque. Alltricks est d’ores et déjà une entreprise omnicanale. Gary Anssens a pour vision de toucher non seulement les amateurs sportifs qui connaissent bien leur matériel et savent quoi commander, mais aussi les autres, moins à l’aise, qui pourront s’ils le souhaitent aller en magasin, afin de prendre leur décision en toute connaissance de cause.

L’occasion, un vrai business

Alltricks a récemment effectué un pas stratégique en direction du marché du vélo d’occasion. L’entreprise a en effet racheté Troc Vélo, qui travaille depuis 2004 sur le marché vélo/accessoires. Ce site en ligne a rencontré un véritable succès, avec plus de 400 000 membres actifs et un excellent chiffre de 650 000 visiteurs uniques mensuels. L’objectif d’Alltricks dans cette opération de croissance externe est de capitaliser sur l’existant en enrichissant l’offre actuelle de nouveaux services. Enfin, le tableau ne serait pas complet sans parler de l’engagement de l’entreprise envers l’ONG Planète Urgence, via une action de reforestation à Madagascar. Ce seront bientôt 20 000 arbres qui auront été plantés via des opérations du type « 1 vélo acheté, 1 arbre planté ». En devenant éco-responsable, Gary Anssens a bien compris les enjeux du fameux monde d’après.

E.S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

17 + dix-huit =