Face au Covid-19, les entreprises françaises comme celles de tous les autres pays du monde ne manquent pas d’imagination pour se maintenir en vie. Air Liquide, leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et le secteur de la santé, en fait partie. Elle a accru son volume d’activités en Chine en cette période difficile et particulière, en injectant 60 millions d’euros dans la construction de nouvelles unités de production.

Air Liquide China vient d’investir environ 60 millions d’euros dans la construction d’une unité de séparation des gaz de l’air (ASU) dans la zone économique de Lingang, comprise au sein de la zone franche portuaire de Tianjin. C’est depuis 25 ans que ce Groupe approvisionne ce grand bassin chinois en gaz industriel. 7 ASU sont actuellement opérationnelles dans cette région. Avec une capacité de production d’oxygène de plus de 2000 tonnes par jour, cette ASU permettra notamment à Air Liquide d’accompagner la croissance des industries chimiques et sidérurgiques à Tianjin. Cet investissement est sécurisé par un nouvel accord qui prévoit la fourniture du gaz dans le long terme à un « important client ».

Pour l’heure, Air Liquide opère avec sept ASU à Tianjin, et dispose d’un réseau multi-sources de canalisation qui fournit de l’oxygène, de l’azote et de l’hydrogène à d’autres clients proches.

Dans le but de renforcer son leader dans le secteur gazier, Air Liquide travaille sur le projet de construction d’une nouvelle ASU de dernière technologie. Cette nouvelle acquisition servira à la production de l’oxygène, de l’azote et l’argon de meilleure qualité. L’installation sera composée des sections de distribution de gaz conditionné en bouteille et sous forme liquide à des clients de petite et moyenne taille. Des gaz médicaux purifiés sont également disponibles pour les hôpitaux qui en exprimeront la demande. Selon Air Liquide, ce projet, le premier mètre cube de gaz, sera produit en 2022.

Pour François Abrial, membre du Comité Exécutif supervisant l’ Asie-Pacifique, la ville de Tianjin est un bassin clef pour Air Liquide en Chine. C’est l’une des principales villes industrielles de Chine, dotée du plus grand port de la partie nord de la Chine. L’investissement dans la 8e ASU, œuvre d’Air Liquide, est opérationnel à Tianjin depuis 1995, il illustre la stratégie de partenariat de long terme.

La Fondation Air Liquide soutient 10 projets scientifiques en rapport avec le Covid-19

En réponse à la crise sanitaire, la Fondation Air Liquide a lancé, au mois de mars 2020, l’Initiative Covid-19. Plus de 2 millions d’euros ont été mobilisés sur deux ans, avec un double objectif : soutenir des projets de recherches scientifiques et renforcer l’aide apportée aux associations travaillant avec les personnes les plus vulnérables au Covid-19. Dans un contexte d’urgence, la Fondation a déjà approuvé 10 projets scientifiques et 21 projets d’aide sociale d’urgence sur tous les continents depuis mars 2020. A travers l’Initiative Covid-19, la Fondation Air Liquide a décidé de soutenir des projets de recherche visant à mieux comprendre le virus et ses modes de transmission, améliorer son traitement et déterminer ses effets à long terme sur les poumons.

10 projets scientifiques répondant à ces enjeux majeurs ont été sélectionnés après l’ évaluation par des médecins et experts d’Air Liquide et du Comité Scientifique. La Fondation Air Liquide, en ligne avec sa mission de soutien à des projets de recherches sur les maladies respiratoires, poursuit ainsi son engagement aux côtés des équipes de recherche européennes, afin de faire progresser la science et développer de nouveaux protocoles sanitaires. Selon Jean-Marc de Royere, directeur général adjoint du Groupe Air Liquide et président de la Fondation Air Liquide, le Groupe travaille sur deux objectifs face à l’actuelle crise sanitaire. Dans le long terme, révèle-t-il, le groupe cherchera à mieux comprendre le virus du Covid-19, afin de mieux se protéger, et soutenir dans le moyen terme, les personnes les plus exposées au Covid-19. Dans ce contexte difficile et sans précédent, la Fondation Air Liquide a très rapidement lancé l’Initiative Covid-19 pour s’engager sur ces deux enjeux, avec l’expertise du Groupe.

Engagement de la lutte contre la pauvreté dans les régions pauvres de la Chine

Fin septembre, Air Liquide a fait don de 63 ordinateurs recyclés pour la population de la ville de Guang’an, dans le Sichuan. Ce groupe français a également invité deux experts pour donner des formations en ligne aux populations locales. C’est dans ce même ordre d’idée qu’Air Liquide a également fait don de plus de 270 ordinateurs recyclés dans 7 villes chinoises pour contribuer à l’enseignement de l’informatique et au développement social en milieu rural. Le directeur général d’Air Liquide Chine Nicolas Poirot a souligné qu’Air Liquide s’associe aux efforts du ministère du Commerce de Chine pour la réduction de la pauvreté. Il a l’espoir que ce projet de coopération sera le premier d’une longue série, qui va aider les habitants des zones rurales à améliorer leurs compétences et à catalyser un solide vivier de talents pour stimuler le développement économique rural. En 2009, Air Liquide Chine a initié le programme « Air Liquide Care » en faveur duquel une série de projets RSE ont été déployés.

Gérard Meftah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

sept − un =