Contrairement à l’immobilier d’habitation plus classique dont les prix ne cessent d’augmenter dans les villes attractives, l’investissement dans les parkings est accessible dès quelques milliers d’euros.

C’est à la portée de tous les budgets

Comme le raconte Alexandre Lacharme dans son ouvrage « investir dans les parkings pour créer sa liberté financière » (Ed. Eyrolles) il est possible d’acquérir une place à moins de 10 000€ dans les grandes villes. «J’ai acheté ma première place en 2013 pour 4000€ seulement. Petite et ne pouvant accueillir une voiture, j’y ai vu l’opportunité d’y garer une moto à 45€ par mois. Soit plus de 10% de rentabilité hors notaire, charges et impôts.» indique-t-il.

C’est facile

L’entretien et la gestion sont facilités. Ici, pas besoin d’être féru de bricolage pour économiser sur les travaux puisqu’il n’y a rien à casser ni à remplacer. Fini les chauffes eaux qui lâchent, les dégâts des eaux, la peinture à refaire entre deux locataires.

Dans le pire des cas, si vous achetez un box, la porte ou la serrure pourraient s’user au bout de plusieurs années. Si c’est une place ouverte en sous-sol de la copropriété d’un immeuble, aucun entretien n’est requis, hormis un coup de peinture tous les dix ans pour faire ressortir le marquage au sol. 

C’est rentable

6% en moyenne à Paris contre 3% pour un appartement.

De surcroît, si vous divisez une place pour y garer des 2 roues la rentabilité explose.

Prenons l’exemple d’une place voiture que vous louez 100€ à un automobiliste, en la louant à 4 motards qui paient chacun 50€, c’est 200€ que vous encaissez.

« Investir dans les parkings pour créer sa liberté financière : Un investissement accessible, rentable et simple à gérer » d’Alexandre Lacharme, parution le 16 juin 2022 aux Ed. Eyrolles. 272 pages, 24 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize + treize =