default

Vicat lance le projet Argilor, la première « cimenterie verte », projet qui vise à éradiquer le carbone de sa gamme de produits. 

Créé par Joseph Vicat en 1853, Vicat est un groupe industriel international de cimenterie, 3ème mondial et présent dans 12 pays. Localisée près de Grenoble, dans le département de l’Isère, c’est le père de Joseph, Louis, qui inventa le ciment artificiel lors de la construction du Pont de Souillac en 1817. 

Depuis, l’entreprise ne cesse de se renouveler, toujours à la pointe du progrès et de l’innovation. C’est l’ADN de l’entreprise ! Les enjeux écologiques de notre époque ont poussé Vicat à innover avec de nouveaux ciments. L’offre Argilor (contraction d’argile et de Lorraine) est la réponse, avec de nouvelles solutions de produits bas carbone.

« Ces nouveaux ciments complèteront notre gamme de solutions bas carbone DECA, avec des performances équivalentes aux clients conventionnels. Ils constitueront une réponse supplémentaire pour la RE2020 » déclare Guy Sidos, le PDG du groupe Vicat. 

Vicat, lauréat du premier Plan de relance du Gouvernement

Pour mener ce projet à bien, il est financé par le gouvernement et opéré par l’ADEME. Il permettra à longue échelle de diminuer les émissions de CO2 de 48 5000 tonnes chaque année. 

En effet, afin de faire du ciment, l’entreprise doit produire du clinker, qui est la composante la plus émettrice de CO2. Afin de devenir plus responsable, Vicat a investi dans de nouvelles capacités de production d’argiles activées. Celles-ci étant moins polluantes, elles remplaceront partiellement le Clinker. Argilor permet une baisse de 16% de CO2 sur le site. 

L’objectif de la société est de viser la neutralité carbone d’ici 2050.

Un groupe français aux avant-postes

Vicat, est le troisième cimentier au monde avec un chiffre d’affaires de 2,8 milliards en 2020, emploie 9 900 personnes, possède des implantations dans 12 pays, France, Italie, Suisse, États-Unis, Turquie, Egypte, Sénégal, Mali, Mauritanie, Kazakhstan, Inde et Brésil. L’entreprise française est toujours aux mains de la famille Vicat-Merceron depuis sa création, en 1853, et elle dispose d’une expérience de plus de 200 ans, depuis l’invention du ciment artificiel de Louis Vicat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

deux × trois =