Surfant sur le boom du vélo propre, l’entreprise fondée en 2010 par Jean Bataille et Grégoire Brunet rapatrie une partie de ses activités en France en développant une ligne d’assemblage près de Lille.

Ce site de production situé près du siège social, à Wambrechies (Nord), à quelques encablures de Lille, sera opérationnel au deuxième trimestre 2021. L’investissement (un million d’euros) consenti par la PME nordiste permettra de faire grimper la capacité de production à 8 000 unités par an et de créer six emplois, selon les premières prévisions. Pour l’heure, la majeure partie du processus de fabrication et d’assemblage est réalisé en Asie et en Europe.

60 millions d’euros de CA en 2023

Ce projet confirme la bonne santé d’O2Feel, qui affiche un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros — il était de 6,5 millions en 2016 — et des ventes en plein essor — de 7 000 à 15 500 vélos entre 2016 et 2019. L’entreprise, qui emploie une cinquantaine de salariés, espère en vendre plus de 20 000 cette année et vise 60 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2023. Ses vélos, dont le prix oscille entre 1 300 et 5 300 euros, sont distribués en France mais aussi en Europe (Benelux, Espagne, Suisse…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quinze − six =