Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire appel à un coach afin d’accompagner leurs organisations/dirigeants, leurs managers et leurs équipes. Mais l’offre de coaching peut apparaître nébuleuse aux non-initiés. Valérie Ogier, Présidente du SFAPEC – Syndicat Français des Acteurs Professionnels du Coaching – nous donne les clés pour bien choisir son coach.

Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est le coaching ?

Le coaching est un métier des sciences humaines et sociales. Il consiste à accompagner des individus, des équipes et des organisations dans la définition et l’atteinte de leurs objectifs d’évolution, de développement, de décision, de transformation et de réalisation dans le respect de principes éthiques et notamment le respect des droits des personnes.

Quelle vision de votre métier partagez-vous ?

Le coaching se fonde sur des valeurs de responsabilité, d’autonomie et d’innovation. La responsabilité parce que chacune des parties prenantes est active et responsable pour faire réussir la mission. L’autonomie souligne l’idée que le coach a non seulement aidé l’entreprise mais a su lui donner suffisamment de clés pour qu’elle puisse répondre elle-même le même type de question s’il devait se poser à nouveau. L’innovation parce que le coaching est une discipline récente, qu’il inclut un questionnement sur ses pratiques et situé au cœur d’une dynamique d’évolution pour intégrer les avancées des sciences humaines et sociales ; et on constate encore plus aujourd’hui, qu’il se renouvelle aussi selon le contexte.

Le renouvellement de ce métier contemporain est donc considérable. Son adossement à la qualité scientifique sans compromis le rend d’autant plus efficace et crédible. C’est pour le SFAPEC un élément capital de légitimité.

Le contexte actuel est-il propice pour faire appel à un coach ?

Les crises sanitaire et économique succèdent à la période de transformation digitale qui a déjà bousculé les habitudes de travail. Qu’elles l’aient décidé ou pas, les organisations sont donc en phase de transformation. Dans ce contexte, bénéficier d’un regard extérieur pour co-construire un nouveau modèle peut fournir une vision et un espace de respiration aux équipes.

Aussi, selon les études de notre pôle veille et innovation, cette crise a ceci de particulier qu’elle a engendré une charge émotionnelle à un niveau jamais atteint jusqu’alors. Actuellement, la gestion des émotions dans les organisations est particulièrement prégnante. Ce qui était un non-événement dans une entreprise en 2019 peut vite devenir un point de cristallisation aujourd’hui.

Enfin, les managers ont vu eux aussi évoluer leurs modes de fonctionnement, avec des postes – pour eux et leurs équipes – en présentiel, à distance ou hybride. Les pratiques managériales sont ainsi interrogées ; il s’agit de co-construire de nouvelles solutions.

Quid de la réelle valeur ajoutée du coaching ?

Faire appel à un coach permet à une organisation de générer, d’accélérer des processus de développement et de changement pérennes ou de les optimiser par une impulsion spécifique. Les rythmes des entreprises sont rapides. Etre capable d’accélérer et d’optimiser une transition est facilitant à bien des égards. Le coach permet aussi à chacun de trouver du sens dans cette transformation et de développer la résilience. En effet, nous travaillons sur les comportements et les attitudes et permettons à chacun de dépasser ses propres limites en permettant une ouverture propice aux évolutions et changements des points de vue.

Comment être sûr de s’adresser à un véritable professionnel du coaching ?

En sélectionnant son coach sur le site du SFAPEC, une organisation est assurée de sélectionner un véritable professionnel qui a fait le choix de la qualité à travers une formation reconnue, hautement spécialisée et validé par une certification RNCP (reconnue par l’état). Un socle commun de compétences réunit tous les coaches ; ensuite, chacun, selon ses affinités ou ses spécialités sera plus à même d’intervenir de façon individuelle ou collective, sur une situation donnée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 − neuf =