Je m'abonne

Surtaxation des véhicules électriques chinois : comment dissiper les malentendus avec Bruxelles ?

Entreprendre - Surtaxation des véhicules électriques chinois : comment dissiper les malentendus avec Bruxelles ?

Le 12 juin, Bruxelles a annoncé vouloir imposer des droits de douane supplémentaires de 17 à 38 % aux véhicules électriques chinois destinés au marché européen, accusant ceux-ci de « concurrence déloyale » avec les voitures produites sur place.

Une décision que la Chine regrette et récuse, et elle n’est pas la seule. Des politiques, entrepreneurs et chercheurs français rejettent cet excès de protectionnisme en expliquant que le faible coût des voitures électriques chinoises pourrait séduire de nombreux ménages européens à faibles revenus et limiter les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Selon eux, le malentendu doit être dissipé au plus vite.


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Publiez un commentaire

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne