Sunday, la startup française veut conquérir le monde de la restauration avec son paiement simplifié

Lancée en avril 2021, Sunday, la startup du paiement simplifié réalise une levée de fonds de 100 millions de dollars ! 

Sunday permet de payer au restaurant en seulement quelques clics, il suffit de flasher un QR code et le tour est joué ! En seulement 5 mois, la jeune pousse collabore déjà avec 1 500 restaurants, une demande exponentielle qui explique cette levée de fonds. 

Crée par les fondateurs de Big Mama, Victor Lugger et Tigrane Seydoux et par Christine de Wendel, Sunday explose des records surprenants et se développe à une allure folle. Depuis avril, déjà plus d’un million de personnes ont opté pour Sunday au moment du paiement. Cette nouvelle fonctionnalité plaît énormément, de la brasserie parisienne à la pizzeria familiale en passant par un étoilé Michelin.

La machine à carte bleue devient obsolète

Cette levée de fonds de 100 millions de dollars auprès de Coatue, avec la collaboration d’investisseurs et de DST, est la suite logique à un développement accéléré de l’entreprise. Dès les premières semaines, Sunday se fait remarquer sur le marché. Cette levée de fonds va permettre à la startup d’accélérer sa croissance technologique et de se déployer dans de nouveaux pays. 

Le système de paiement de Sunday, par QR Code, rend la machine à carte bleue totalement obsolète. Vous pourrez régler votre addition en moins de 10 secondes, directement à votre table, sans attendre l’addition, simple, rapide, efficace et fiable.

« Nous sommes ravis de ce tour de table qui intervient quelques mois seulement après notre levée en seed car il est le symbole de l’intérêt extraordinaire du monde de la restauration. Il vient confirmer la pertinence de notre solution, la valeur que nous apportons et que nous allons créer pour les restaurateurs, leurs clients et enfin l’incroyable potentiel du marché́ adressable. » déclare Christine de Wendel, co-fondatrice et CEO US de Sunday » déclare Christine de Wendel. 

Un développement adapté au monde qui change

Afin d’assurer pleinement son développement, Sunday a dû recruter plus de 170 personnes et ouvrir 6 nouveaux bureaux avec un à Paris, Madrid, Londres, Barcelone, Atlanta et New York. 

« Nous sommes très honorés que ce nouveau tour de table intervienne si rapidement après notre seed, c’est le symbole de la valeur que nous apportons et que nous allons créer pour les restaura- teurs, leurs clients et l’incroyable potentiel de la valeur du marché adressable. Le monde est en train de changer » a déclaré Victor Lugger, CEO de Sunday.

En effet, depuis 5 mois la jeune pousse a plus de 1 000 000 utilisateurs en 10 secondes, 1 500 restaurants ont signé, 1 millions de pourboires et 2 000 serveurs l’ont utilisé. 

Un marché évalué à plus de 1000 milliards d’euros

Avec ces changements rapides, Sunday prévoit de doubler ses effectifs au cours des douze prochains mois et de s’installer en Amérique du Nord. L’objectif de l’entreprise pour fin 2022 est également de se développer là où Sunday est déjà connu, notamment en Europe, et d’acquérir 100 POS intégrés et 1 500 restaurants signés. 

Il existe une concurrence sur le secteur, on pense à TastyCloud ou encore Edgar Restaurant, mais Sunday possède désormais et en seulement 6 mois, toutes les armes pour se faire sa place, en se développant notamment en Russie, en Argentine, et également au Canada, bref, un terrain de jeux planétaire comme le pense Victor Lugger et on peut faire confiance au jeune strasbourgeois, diplômé d’HEC Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-neuf + dix =