Stéphanie Boulay : faites de votre leadership un pilier majeur de votre croissance

Après une carrière en tant que cadre dans la finance, Stéphanie Boulay a choisi de monter sa propre structure consacrée à l’accompagnement des dirigeants et managers. Un positionnement qui lui réussit et lui permet de mettre à profit son expérience et ses compétences.

Quel est votre parcours ?

S.B : « Formée en école de commerce, j’ai travaillé plus de 15 ans dans la finance à différents postes et fonctions de manager. Puis on m’a confié un poste à fortes responsabilités dans le cadre d’une fusion. A cette occasion, j’ai suivi une formation au leadership éthique qui m’a amenée à re-questionner le sens de ma carrière. D’où ma décision de changer de métier avec la volonté de transmettre mon expérience et des repères clairs aux managers et dirigeants. C’était il y a 14 ans ! »

Quels sont les profils que vous accompagnez ?

S.B : « Des dirigeants de PME et des managers, principalement issus du monde des services (banque, finance, informatique, santé…) à travers des coachings individuels et collectifs ainsi que de la formation. Les dirigeants me sollicitent souvent pour gagner en légitimité, en leadership, en efficience, mais aussi pour sortir de la solitude de leur fonction. J’aide également les managers à résoudre leurs difficultés relationnelles ou managériales. Le coaching de CODIR permet de (re)créer du lien entre ses membres, de susciter une dynamique de performance collective et d’identifier les valeurs managériales clés qui seront ensuite diffusées et déployées dans toute l’entreprise à travers l’accompagnement des managers ».

Concrètement, qu’est-ce qui vous différencie des autres coachs ?

S.B : « Zèbre et caméléon, j’aime mixer coaching et formation, deux approches complémentaires, gage d’un accompagnement complet et en profondeur. Je m’appuie sur mon intuition, mes compétences et mon expérience pour m’adapter à chaque profil, comprendre rapidement et finement les besoins, enjeux et problématiques afin d’identifier l’approche la plus pertinente, tout en respectant les rythmes de chacun. Mon intention : permettre à chacun d’oser être soi pour révéler et développer son leadership, d’où le nom du cabinet Ose & Be. Le « et » est capital pour moi, il est le fondement de ma pratique. Notre société conjugue aujourd’hui le « ou » clivant bien plus que le « et » qui réunit. Or, concilier exigence ET bienveillance ; vision du dirigeant ET développement des collaborateurs est essentiel pour assoir durablement performance et croissance. Il y a un réel gâchis des potentialités dans les entreprises et cela est dommageable pour tous ».

Enfin, comment voyez-vous évoluer votre métier et le marché du coaching ?

S.B : « La crise sanitaire a engendré une distance entre collaborateurs et managers, avec le télétravail accru et les confinements. De quoi perdre ses repères ! Les besoins fondamentaux ont été ébranlés et il y a nécessité pour les deux parties de se repositionner et reconsolider leurs bases. Il s’agit aussi de réfléchir aux conditions d’implémentation d’un management vraiment hybride et notamment, donner les clés aux managers pour détecter les signaux faibles chez leurs collaborateurs. On ne naît pas manager, on le devient ! Dès lors, le recours au coach est essentiel pour débuter dans la fonction mais aussi tout au long de ce parcours qui est régulièrement bousculé. Force est de constater que les besoins en accompagnement vont perdurer. Les formes en revanche vont évoluer avec le recours au digital. Coacher à distance est un plus pour la profession, cela invite à coller davantage avec la réalité du management d’aujourd’hui ».

Pour plus d’informations :

www.oseandbe.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-sept + 6 =