Nerd accountant does complex calculation of company revenue

Le premier groupe d’enseignement privé français est toujours à la pointe des évolutions. ICS Bégué forme à la finance, mais aussi au digital. Cela va désormais de pair.

La question n’est désormais plus de savoir s’il faut s’engager dans une transition numérique mais de savoir comment.

Révolution numérique : quels impacts sur le quotidien de l’expert-comptable ?

La transition numérique s’impose désormais comme une évidence et induit des modifications en profondeur du métier d’expert-comptable. La révolution numérique a provoqué une profonde réorganisation au sein des cabinets d’expert- comptable et permis d’optimiser un certain nombre de process sur le plan pratico-pratique.

« Désormais, les experts comptables ne sont plus assujettis à un certain nombre de tâches chronophages qu’ils devaient assurer précédemment, précise Siham Ben Salem, directrice de l’ICS Bégué. Le numérique a apporté des outils qui permettent d’automatiser des démarches et modifient considérablement les habitudes de travail des experts-comptables. »

Les administrations ont progressivement instauré des échanges électroniques dans les domaines comptables, fiscaux et sociaux. Cette réorganisation a notamment permis de fluidifier les échanges, de fiabiliser les données, de simplifier les tâches administratives et de gagner en productivité.

Aujourd’hui, l’URSSAF prélève automatiquement et les entreprises réalisent directement leurs déclarations annuelles de données sociales (Dads). Elles sont plus autonomes grâce aux process numériques et à la digitalisation. Par voie de conséquence, toutes ces actions ne sont donc plus dévolues à l’expert-comptable.

Les métiers de l’expertise et de la finance repensés dans leur contenu

Force est de constater que les effets de la transition numérique sont déjà perceptibles au sein des cabinets et dans la relation que l’expert-comptable entretient avec ses clients et ses partenaires.

« Les cabinets d’expertise comptable ont dû repenser et réinventer leur métier, explique la directrice de l’ICS Bégué. Aujourd’hui, bon nombre des missions sont des missions de conseil et de renforcement de la relation client. Ces missions de conseil sont désormais d’un tout autre niveau que les missions administrativo-comptables et exigent une pluri professionnalité du métier.»

L’intervention de l’expert-comptable ne se borne plus à des actions ponctuelles relevant d’un service comptable, il doit en effet être en mesure de proposer un accompagnement global du chef d’entreprise.

La révolution numérique a également eu un impact substantiel sur les métiers de la finance. Le big data, la gestion des risques, les mises en conformité, la recherche de réductions de coût et l’ensemble des refontes ont influencé notablement les métiers des financiers, qui doivent être capables d’accompagner l’entreprise afin d’assurer une introduction sur le marché boursier, réaliser une levée de fonds, ou encore aider à la création d’une entreprise.

Les innovations technologiques et les nouvelles réglementations supposent que les experts-comptables et les financiers soient désormais multi-compétents. «Le périmètre des experts-comptables dépasse donc largement celui de l’activité comptable, argumente Siham Ben Salem, ils ne sont désormais plus sollicités uniquement pour établir des états financiers mais pour apporter une vision globale et générale de l’entreprise. »

Les conséquences sur la relation client

Alors que relation client était presque automatisée et quasi obligatoire, cette relation a profondément changé et l’expert-comptable doit désormais aller à la conquête de ses clients.

« La révolution numérique a deux conséquences majeures dans la relation des cabinets avec leurs clients, explicite Siham Ben Salem : elle a fait émerger de nouveaux usages et facilite le travail de l’expert-comptable qui peut consacrer plus de temps à la relation client. »

L’expert-comptable ne peut plus se contenter de revendiquer sa légitimité du fait d’être capable techniquement, il doit apporter une dimension de conseil et se montrer capable d’aider les chefs d’entreprise à gérer leur entreprise et à améliorer leur gestion.

Cela suppose une vision à 360 degrés de l’entreprise. La transition numérique requiert une évolution de la relation-client qui doit être renforcée afin de repositionner l’homme au cœur de cette évolution. La digitalisation des processus métiers, la numérisation des données et les outils collaboratifs sont autant d’opportunités afin de valoriser la relation client.

L’adaptation de l’ics Bégué à la mutation induite par le numérique

L’ICS Bégué, école référence des métiers de la finance, de l’audit et de l’expertise comptable, prépare aux métiers de commissaire aux comptes, de contrôle de gestion, d’auditeur et d’analyste financier…

Le programme expertise-comptable propose trois diplômes reconnus par l’État : le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion), le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) et le DEC (diplôme d’expertise comptable).

« Nous avons donc adapté nos cursus afin de suivre l’évolution de ces métiers en introduisant les dimensions de management et de marketing, indique la directrice de l’école. »

Jusqu’à il y a encore deux ans, les aspects numériques et les systèmes informatisés ne faisaient pas partie des enseignements dispensés à l’ics Bégué

…Mais les bouleversements introduits par la révolution numérique et la demande expresse des professionnels ont conduit à introduire de nouvelles matières. «Aujourd’hui, les écoles de finance sont avant tout des écoles de commerce spécialisées dans la finance, argumente Siham Ben Salem. Nous accompagnons nos étudiants et nous les préparons à cette mutation dans les contenus des métiers en ajoutant des données de l’ère numérique à leur expertise et à leur technicité. »

L’ICS Bégué pratiquant beaucoup l’alternance, les étudiants sont ainsi au plus près de la réalité de l’entreprise. L’école a également organisé des conférences en partenariat avec l’Ordre des experts- comptables sur les métiers de l’expertise comptable et la numérisation.

« Nous sollicitons par ailleurs l’intervention de professionnels issus des métiers du numérique, cet apport venant très largement transcender les apports théoriques que nous enseignons à nos étudiants pour devenir de bons experts-comptables ou de bons financiers. »

Les étudiants de l’ICS Bégué sont désormais formés aux métiers de l’audit, au contrôle de gestion, à l’expertise comptable, à la finance et au trading, et à la gestion Banque & Patrimoine.

Isabelle Jouanneau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici