L’Olympique de Marseille, propriétaire de l’américain Frank McCourt va-t-il être racheté un consortium du Moyen-Orient piloté par l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal, entrepreneur à succès et ancien propriétaire du club de Rugby de Toulon ? C’est en tous cas ce qu’affirme ce dernier qui se verrait bien dans les habits du prochain président de l’OM.

L’opération porterait sur 700 M€ : 300 M€ pour le rachat du club, 200 M€ pour effacer ses dettes colossales et 200 M€ pour acquérir des joueurs capables de rivaliser avec le PSG.

« Reprendre l’OM est un projet difficile et lourd à porter. Mais je veux tenter ce pari et faire de l’Olympique de Marseille le grand club du bassin méditerranéen », explique Mourad Boudjellal.

Reste que le plus grand flou demeure encore sur les détails de cet éventuel rachat. Pourquoi Mourad Boudjellal a-t-il annoncé publiquement cette volonté de racheter le club alors qu’habituellement, ce type de transaction se déroule dans le plus grand secret ?
Pour les experts du secteur, cette annonce peu crédible aurait pour objectif de mettre la pression sur l’américain Frank McCourt, le propriétaire actuel de l’OM qui, tout en prétendant ne pas être vendeur, étudierait actuellement une autre offre de rachat portée par un oligarque russe proche de Vladimir Poutine.

Le président délégué du club, Jacques-Henri Eyraud a tenté d’éteindre l’incendie médiatique allumé par Mourad Boudjellal en démentant les rumeurs de rachat : « Nous ne sommes pas intéressés par la cession de l’OM. L’OM n’est pas à vendre ».

Un vendeur qui jure ne pas vouloir vendre, des acheteurs du Moyen-Orient en concurrence avec de mystérieux investisseurs russes : les supporters marseillais devront prendre leur mal en patience avant d’espérer y voir clair….







 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 + 20 =