Lancé en juillet 2018 par Jean-François Sanchez et Frédéric Marescaux, Wawo propose son premier modèle de vélo électrique, le RAW 250.

Le marché du vélo électrique est florissant, certes, mais trouver la machine alliant praticité, élégance, technologie, et écologie est beaucoup plus rare. C’est ce que propose Vawo avec son modèle phare, le RAW 250. Jean-François Sanchez et Frédéric Marescaux, passionnés de deux-roues, ont fondé Vawo en juillet 2018 et, très vite, Patrice se joint à l’aventure. Le concept est simple, retrouver les lignes des années 1970.

Un financement participatif

En 2020, Vawo, lance une campagne participative sur la plateforme Kisskissbankbank et obtient plus de 26 000 € sur les 25 000 € espérés. Cet argent va contribuer au lancement du produit, achat de pièces, processus de certification, fabrication et assemblage, le vrai début de l’aventure peut commencer ! 

Une fabrication épurée de haut niveau

Même si le vélo dispose d’énormes pneumatiques ballons, assurant définitivement un look du passé du modèle, il n’en reste pas moins conventionnel. Composé d’un petit moteur, positionné dans le moyeu de la roue arrière,

L’engin est original et fun à la fois, tout en offrant, à son futur acheteur, une technologie de qualité.  

De nombreuses modifications peuvent être effectuées afin de rendre le vélo unique aux yeux de son propriétaire. Il est possible de choisir, parmi les 200 références proposées sur le site internet, la couleur du vélo, ou d’y intégrer plusieurs options comme le garde-boue ou le porte bagage. 

Une autonomie record

En utilisation électrique, avec sa batterie Lithium 36V et son moteur MXUS 250W, le RAW 250 dispose de 70 kilomètres d’autonomie en conditions normales, ce qui représente 90% des activités de ce type de vélo.

Le RW 250 n’est disponible pour l’instant, que sur Paris et Région parisienne, en vente type circuit court, c’est-à-dire, sans intermédiaire, en passant commande directement par le site du constructeur. Cela permet de dynamiser l’activité locale et valorise, par la même occasion, le savoir-faire de nos artisans français. Dernier point positif de ce type de vente : son prix « serré » de 2 390 €.

Un avenir radieux

Aujourd’hui, la deuxième phase du projet est déjà bien lancé, avec les commandes en lignes et cerise sur le gâteau, il est tout à fait possible de bénéficier du « bonus vélo à assistance électrique » proposé par le gouvernement en se rendant sur le site : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-velo-electrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

13 + dix =