Quanzhou, ville côtière de la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine, qui est connue pour sa riche histoire et son économie privée dynamique, tourne les yeux vers l’avenir avec de nouvelles ambitions.

Inscrite l’année dernière sur la liste du patrimoine mondiale par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO pour son rôle historique d’« emporium mondial de la Chine des Song et des Yuan », Quanzhou était à l’époque le site des plus importants quais de l’arrière-port de la Chine, reliant les régions intérieures du pays au reste du monde.

En 2021, Quanzhou a rejoint la liste des villes ayant un PIB dépassant 1 000 milliards de yuans (148 milliards de dollars), avec un PIB de 1 015,9 milliards de yuans exactement, se classant au premier rang dans la province du Fujian pendant deux décennies, tandis qu’en termes des autres principaux indicateurs économiques comme la croissance du PIB et la production industrielle, elle reste en tête en comparaison avec les autres villes chinoises.

Quanzhou a fixé son objectif de faire passer son produit intérieur brut (PIB) à plus de 2,8 mille milliards de yuans d’ici 2035, dans son plan de développement publié l’année dernière par les autorités locales.

Au cours de la période du 14e plan quinquennal (2021-2025), la ville de Quanzhou s’efforcera de maintenir sa position de leader en termes de production économique et de figurer en tête de la liste des villes les plus innovantes à l’échelle nationale, indique ce plan.

En outre, Quanzhou intensifiera ses efforts pour la création d’un groupe d’entreprises privées de référence. Elle devrait ainsi accueillir plus de 3 000 entreprises privées affichant chacune une valeur de plus de 100 millions de yuans, et plus de 10 entreprises privées représentant chacune une valeur dépassant les 10 milliards de yuans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × 3 =