Quanzhou était, dans l’histoire, le point de départ de l’ancienne Route maritime de la Soie. À travers cette voie du commerce maritime, les porcelaines chinoises ont été exportées à l’étranger et les encens ont été introduits en Chine. Aujourd’hui, cette ville littorale au sud-est de la Chine s’efforce de développer son commerce portuaire afin de renforcer les liens économiques avec le monde.

Le port est un baromètre de la performance économique. Malgré les impacts de la COVID-19, le port Shihu a réussi à développer de nouveaux projets de conteneurs et remporté de très bonnes notes en matière de débit de conteneurs. Actuellement, le port maintient des liens commerciaux avec les pays d’Asie du Sud-Est et va exploiter des nouvelles lignes de navigation avec les pays européens. La mise en application des technologies 5G donnera un nouvel élan au port Shihu.

La hausse des activités a encouragé l’expansion du port Shihu, deux nouveaux postes à quai sont ainsi actuellement en construction. Une fois en place, les deux postes vont permettre de stationner de grands navires dont le poids total peut s’élever à plus de 100 000 tonnes, le débit annuel de conteneurs peut atteindre trois millions d’EVP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

7 + 1 =