Plus de 50 films bénéficient d’une projection au Festival chinois du documentaire à l’UNESCO

Plus de 50 films sont projetés depuis le 3 décembre dernier au Festival chinois du documentaire, organisé par China Media Group (CMG) et la Mission permanente de la Chine auprès de l’UNESCO, au siège de cette institution spécialisée des Nations unies. C’est pour la toute première fois que le Festival chinois du documentaire entre dans une organisation internationale.

Cette activité consiste à utiliser des images comme support pour promouvoir le concept d’une communauté de destin pour l’humanité et raconter des histoires de la modernisation chinoise. Plus de 400 personnes, dont des envoyés permanents et diplomates de divers pays auprès de l’UNESCO, ainsi que des invités de tous horizons en France, prennent part à ces assises.

Le documentaire intitulé « Human Carbon Footprint », produit par CGTN, a été la première diffusion de cette activité culturelle. CGTN de CMG utilisent la lumière et l’ombre comme support pour raconter au public étranger l’histoire du peuple chinois sur la nouvelle voie de « promouvoir le développement vert et la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature », en expliquant l’aspiration de la Chine à partager des opportunités et à promouvoir un développement commun avec le reste du monde.

Dans son mot de bienvenue, Shen Haixiong, président de CMG, a rappelé qu’en 2014, le président chinois Xi Jinping avait souligné, dans son discours prononcé au siège de l’UNESCO, que « Nous devons puiser notre sagesse et notre substance à partir de différentes civilisations, fournir à chaque individu un soutien et un réconfort spirituels, et relever ensemble les défis qu’affronte l’humanité. » Car, « la confiance mutuelle, la solidarité et le développement pacifique sont l’aspiration des peuples du monde entier et cela se conformait parfaitement à notre volonté d’organiser le Festival chinois du documentaire. CMG travaillera main dans la main avec ses amis du monde entier pour construire une communauté de destin pour l’humanité via la réalisation des documentaires. Ainsi, nous donnerons confiance et puissance à notre planète et nous serons prêts à accueillir le brillant avenir de l’humanité », a-t-il indiqué.

Santiago Mourao, président de la 41ème session de la Conférence générale de l’UNESCO a, pour sa part, invité l’assistance à tirer le meilleur parti de l’innovation et de l’appropriation locale pour trouver des solutions durables pour résoudre le problème du changement climatique.

« Nous avons des exemples forts à travers le monde de la façon dont les êtres humains réinventent leur relation avec la nature. C’est l’esprit du film documentaire ‘Human Carbon Footprint’, produit par China Media Group. Comme l’a dit Confucius, je cite : ‘Si votre plan est pour un an, plantez du riz. Si votre plan est pour dix ans, plantez des arbres. Mais si votre projet est pour cent ans, éduquez les enfants.’ Ce film illustre bien l’engagement de la Chine à faire avancer cette vision », a-t-il ajouté.

Le 21 juin dernier, le Festival chinois du documentaire, organisé conjointement par China Media Group (CMG) et le ministère chinois de la Culture et du Tourisme, a été lancé à Beijing. Depuis plus de cinq mois, 102 médias et institutions étrangères de 60 pays ont assisté au festival. Pour présenter l’esprit du 20e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) à la communauté internationale et diffuser de manière vivante la sagesse chinoise et les solutions chinoises dans la nouvelle ère, près de dix activités de projection se sont successivement tenues depuis fin octobre en Afrique, à l’occasion du festival de films de l’OCS, au Mexique et ailleurs.

Le festival va durer jusqu’à la fin d’année. Une nouvelle série d’activités de projection sera organisée en 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

12 + 17 =