Dans le flot quotidien des bonnes intentions et autres résolutions, c’est saisissant de constater combien la bienveillance, la sérénité, la considération tiennent le haut du pavé.

Sous l’égide des vœux, la marque employeur est devenue une nouvelle façon d’être pour ne pas dire, raison d’être aseptisée. Tout le monde a et veut sa marque employeur. Tant mieux.

Les postes de responsable marque employeur se multiplient comme des petits pains. Tant mieux. Nous avons clos 2019 sur une quête de sens gueulée sur tous les toits, nous ouvrons 2020 avec la ferme résolution de changer le monde.

La marque employeur peut-elle changer le monde ?

Celles et ceux, qui, de près ou de loin travaillent sur ce sujet ont un pouvoir qu’ils ne soupçonnent pas : celui de donner ou de redonner du sens à la vie professionnelle et au-delà.

Leur défi est de ne pas prendre les mots pour des idées ; ils doivent comprendre que Pierre, Sophie, Ahmed, Jacques, Charlotte ou encore Nathan, qu’ils aient 20-40-50ans, ne veulent plus être les caricatures du vivre ensemble aseptisé de la diversité. Ils doivent mesurer qu’unir des humains dans un projet réclame bien plus que de beaux discours plus ou moins bien payés.

Dans « La Révolution du Non ! » paru le 3 janvier aux éditions Eyrolles, je décode le tsunami de « l’envie d’être » qui dessine une nouvelle manière de vouloir « être en vie ».  De l’entreprise buissonnière pratiquée par les meilleurs talents, aux nouveaux rapports de force en passant par la fin des modèles de management traditionnels, cette révolution nous donne à espérer.

Faire de la cosmétique en marque employeur, c’est facile : une charte graphique, un joli petit discours propre sur lui et tout le monde est content, le tout validé en 3 minute par la direction.

Les enjeux de la marque employeur

Imaginer l’entreprise en humanité de demain, structurer l’intergénérationnel, anticiper les relations humaines du futur, challenger le leadership, revisiter les modèles de management, amener les dirigeants à assumer leur rôle d’employeur et leur exemplarité d’équipe de direction, investir dans le capital humain pour avoir la chance de pouvoir se réinventer (…) c’est une toute autre affaire !

Communiquer et valoriser son exclusivité culturelle, utiliser des mots rares pour donner vie à son projet humain, être capable d’affirmer avec force et simplicité son ambition humaine revient à ouvrir la voix à un autre monde, celui de votre communauté de vie. Encore faut il bien sur être et se donner à vivre en communauté de vie.

Le responsable Marque Employeur est de fait un influenceur stratège et non un béni oui-oui de la pensée unique ; c’est une femme ou un homme de conviction et de courage qui met son énergie à faire de son entreprise un modèle de sens. C’est aussi quelqu’un d’humble et d’engagé qui ne sa la joue pas solo mais qui au contraire se dévoue pour les autres. Le prêt à penser n’est pas sa tasse de thé.

Oui, pour créer et développer une vraie marque employeur, « il faut en avoir » … du courage. La marque employeur, plus que jamais est la marque courage. Elle peut faire bouger les lignes. En 2020, nous verrons combien de vraies marques employeur émergeront.

Au fait, en 2019, de quelle marque employeur inspirantes, incroyablement justes et inspirantes vous souvenez vous ?

L’auteur
Expert européen en communication et en management, Didier Pitelet, après 16 ans passés chez Publicis à la tête de plusieurs entreprises de conseil et de communication, a fondé en 2006 Onthemoon puis a lancé en 2019, une nouvelle adresse, La Maison qui rassemble : Henoch Consulting, MoonPress et StudioMP2 dédiées à tous les enjeux de culture d’entreprise et change management. Il est Président du Cercle du Leadership. Ses ouvrages et tribunes développent depuis plus de vingt ans les enjeux de gouvernance d’entreprise et de management des relations humaines pour les années à venir. Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il a publié en mars 2016 aux éditions Eyrolles « Le Pari de la Culture, petit éloge de la culture d’entreprise », préfacé par Matthieu Ricard et dès janvier 2020, sortira son nouvel ouvrage « La Révolution du Non ! » aux éditions Eyrolles qui rappelle que l’entreprise peut encore être un lieu de vie en échos à l’envie d’être des nouveaux humains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici