Une fois n’est pas coutume ! Les deux leaders mondiaux de la publicité sont français. L’un, Havas, fait partie de la galaxie Vivendi, et l’autre créée en 1926 par le lion de la pub, Marcel Bleustein-Blanchet, est encore dans la lignée familiale des Badinter, puisque la fille du créateur, Elisabeth Badinter (épouse de Robert) est membre du conseil de surveillance, dont le président Maurice Lévy a vu son mandat être renouvelé pour quatre ans.

Le titre est spéculatif car Vincent Bolloré n’a jamais dissimulé ses intentions de pouvoir un jour marier les deux challengers tricolores. La bourse de Paris en frémit déjà. Quoiqu’il en soit, on peut faire confiance à Arthur Sadoun, EBS Paris, 50 ans, l’actuel président du directoire pour poursuivre la réorganisation du groupe. Selon nos informations, la croissance du chiffre d’affaires pourrait dépasser les 10 % au deuxième trimestre.

Un groupe à l’implantation mondiale avec 17 500 collaborateurs dans 100 pays et qui devrait accroître ses parts de marché compte tenu de ses compétences reconnues en matière de communication digitale et data, de plus en plus prisée des clients. Seul petit bémol, les incertitudes liées au marché indien.

Notre conseil : acheter le titre poursuit sa progression. Nous misons sur l’aspect spéculatif et la bonne gestion du management groupe. L’action pourrait dépasser les 64 euros (

Robert Ayache 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

5 × 1 =