Créée  en 2011, la jeune pousse auvergnate Carbios, spécialiste du recyclage du plastique polyester, PET, passe à la vitesse supérieure.

Outre l’arrivée de deux actionnaires de poids , Michelin et L’Oréal à son  capital à hauteur de 4,6 % chacun   , l’entreprise de 50 salariés dirigée par Jean-Claude Lumaret  , et lancée avec l‘appui du fonds Truffle capital ( 20% de la société )  , regroupe tout sur le site  de Saint- Beauzire , à Clermont-Ferrand . Outre l’excellence de son savoir-faire dans le recyclage des enzymes pour la plasturgie , la demande pour le plastique recyclé est énorme dans le monde . Rappelons que 70 millions de tonnes de PET sont produites chaque année sur la planète . Le modèle économique de Carbios est d‘autant plus attractif qu‘il ne repose pas sur la production mais sur l‘octroi de licences technologiques , d’où un risque financier réduit . À noter que des géants comme Nestlé ou Pepsico sont déjà clients des emballages plastiques issus de la bioproduction 100% recyclable Carbios . L‘augmentation de capital de 105 millions d’euros lancée par la pépite auvergnate devrait être placée sans encombre . Elle représente moins d‘un tiers de la capitalisation boursière .

Notre conseil : renforcer jusqu’à 45 euros l’action. Celle-ci pourrait très vite tutoyer les 50 euros tant la technologie Carbios semble porteuse.

Robert Ayache

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

sept + 12 =