Si le mécénat fait partie intégrante de la vie des entreprises depuis longtemps déjà, les salariés sont de plus en plus nombreux à vouloir participer à cette démarche d’intérêt général. Une prise de conscience collective, accentuée par la crise sanitaire actuelle, durant laquelle la notion de solidarité a revêtu une importance toute particulière. Cet engagement entre employeurs et employés peut s’appuyer sur l’expertise de microDON, dont la solution permet aux salariés de réaliser des dons arrondis ou fixes depuis leur salaire net.

Les entreprises ont depuis longtemps pris la mesure de la nécessité de s’engager, notamment à travers le mécénat. Cependant, ces dernières ne sont plus les seules à vouloir porter cette solidarité. Les pratiques de générosité en entreprise deviennent plurielles, avec les salariés qui souhaitent participer et soutenir l’intérêt général. Pour ce faire, des dispositifs existent, à l’image du microDON sur salaire qui fête ses 10 ans. Il est complémentaire de l’autre solution proposée par microDON, à savoir l’arrondi en caisse de grandes enseignes pour soutenir des causes solidaires.

Le microDON sur salaire, 10 ans de générosité

Dans ce contexte de générosité en entreprise, la solution du microDON proposée par la société éponyme du groupe KissKissBankBank&Co prend tout son sens. Chaque mois, les salariés ont la possibilité, via une plateforme web dédiée, de faire un micro-don à une association de solidarité de leur choix depuis leur net à payer, soit avec un arrondi, soit avec un montant fixe.

Avec un don moyen mensuel de 3,50 d’euros par salarié, et un abondement jusqu’à 100% par l’employeur, ce sont en moyenne 3 projets associatifs qui sont soutenus tout au long de l’année par une entreprise.

700 sociétés issues d’une grande diversité de secteurs d’activités ont adhéré à cette initiative solidaire. Cette communauté d’engagement et d’action rassemble près de 522 000 salariés. En l’espace de 10 ans, Le microDON a déjà permis de collecter 7 millions d’euros intégralement reversés à plus de 200 associations d’intérêt général en France.

La solidarité, une valeur en phase avec son époque

Les entreprises ont saisi l’importance d’intégrer le mécénat dans leur démarche de responsabilité sociétale (RSE). Mais depuis quelques années, leurs salariés souhaitent pleinement prendre part aux actions solidaires. Ils désirent obtenir de leur employeur les opportunités de s’investir dans des actions pour améliorer l’impact social et environnemental de leur entreprise.

Dans cette période de crise sanitaire et sociale, où de nombreuses personnes sont lourdement touchées, les valeurs de générosité, d’entraide et de solidarité sont plus que jamais des enjeux de société reconnus par les salariés.

De fait, cette situation renforce leur prise en considération de l’importance du soutien des causes d’intérêt général aux côtés des entreprises. Les employés estiment également qu’il est crucial que ces dernières leur permettent de se sentir utiles aux autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 + 9 =