Du 14 au 16 septembre, le président chinois Xi Jinping participe à la 22e réunion du Conseil des chefs d’Etat de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) dans la ville ouzbèke de Samarcande, et effectue des visites d’Etat au Kazakhstan et en Ouzbékistan.

Pour Shakhrat Nuryshev, ambassadeur du Kazakhstan en Chine, la visite du président chinois au Kazakhstan reçoit une attention sans précédent et revêt une importance historique pour les relations bilatérales.

Selon lui, l’année dernière, plus de 20 millions de tonnes de marchandises ont été transportées par des chemins de fer entre le Kazakhstan et la Chine, et 51 % du trafic ferroviaire de conteneurs au Kazakhstan est actuellement effectué via China Railway Express.

« Les deux parties se sont préparées à signer un programme de coopération économique et commerciale qui durera jusqu’en 2026 », a révélé l’ambassadeur kazahk en Chine, cette visite du président Xi permet « aux deux pays de fixer des objectifs ambitieux pour accroître les échanges bilatéraux et de définir les orientations spécifiques pour réaliser la coopération économique et commerciale dans ce plan. Cela conduira à de nouveaux changements qualitatifs dans la coopération économique et commerciale entre les deux pays. »

Timur Shaimergenov, directeur adjoint de la Bibliothèque du Premier président de la République du Kazakhstan, a espéré que cette visite contribuerait à faciliter la mise en œuvre des consensus atteints par les deux pays et à promouvoir la coopération dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ».

Mardi, une tribune signée par le président chinois Xi Jinping, intitulée « Travailler ensemble pour un avenir meilleur des relations Chine-Ouzbékistan », a été publiée par Narodnoe Slovo, le principal journal ouzbek, ainsi que par l’Agence de presse nationale d’Ouzbékistan. Abduvali Saibnazarov, un expert ouzbek en questions sociopolitiques, a pour sa part indiqué que l’article de M. Xi exposait des moyens permettant de résoudre certains problèmes sociaux – par exemple dans le domaine de la réduction de la pauvreté – et que l’Ouzbékistan devrait examiner ces solutions en coopération avec la Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq + vingt =