Depuis les années 2000, le numérique est entré dans nos mœurs. Puis, il s’est déployé dans les entreprises, d’abord pour renforcer la force commerciale avec la vente par Internet puis dans tous les services de l’entreprise. Avec la crise économique qui s’étend, la digitalisation constitue plus que jamais un levier de performance.

Quel que soit le secteur d’activité de votre entreprise, celle-ci peut développer ses ventes, améliorer ses marges, automatiser ses processus de production et de gestion, accroître sa notoriété et son influence, sophistiquer ses process qualité et logistiques et même augmenter son niveau de créativité et satisfaire à vos obligations de gestion de vos documents grâce aux outils digitaux. Le digital est donc partout et les crises sanitaire et économique actuelles ne font qu’amplifier son utilité. En réalité, c’est aussi tout le rapport de l’entreprise avec son marché qui évoluent très rapidement.

De plus en plus, le client est joignable en ligne et souhaite contacter rapidement l’entreprise quand il en a besoin. Or, les canaux de communication digitaux obéissent à des règles différentes des moyens plus traditionnels. Ainsi, les entreprises doivent renforcer leur réactivité, gagner en flexibilité alors même que les perspectives sont inconnues : un challenge qui peut paraître inaccessible.

Si comme toutes les PME-PMI, vous avez commencé par vous familiariser avec le digital à travers la mise en place d’un outil de comptabilité ou d’un site web, passer à la vitesse supérieure est possible… il vous faudra cependant lever les principaux freins des dirigeants de TPE et PME : réussir à bien choisir un prestataire externe si vous ne disposez pas de compétences internes, dans un budget qui est le vôtre et évaluer les avantages que vous pourrez tirer de tels investissements.

Réaliser une étude pour déterminer où l’investissement sera le plus rentable

Mais avant de vous lancer dans un appel d’offre sur un logiciel ou une solution qui viendra soulager tel ou tel département de votre entreprise, n’hésitez-pas à mener une réflexion de fond sur l’intérêt d’une transformation de vos systèmes d’informations. Vous pouvez vous faire aider par une entreprise spécialisée ou par un consultant en audit digital. N’hésitez-pas aussi à faire appel aux idées et au bon sens de vos salariés afin de les associer dès l’amont à vos projets !

La relation commerciale et le digital : de nouveaux moyens à s’accaparer

La transformation digitale des entreprises a aussi pour objectif de développer les relations commerciales. Ces échanges peuvent être purement commerciaux, comme l’est un site Internet marchand. Ils peuvent avoir pour objectif de déployer des campagnes de fidélisation des clients. Ils sont utiles en ce qui concerne la relation de service après-vente d’un produit ou d’un service. Ils permettent de fournir des statistiques afin de mieux connaître ses clients. Ainsi, tous les pans du marketing et de la relation commerciale sont possiblement impactés. Le stockage et le traitement des données clients est soumis à la RGPD : attention donc à ce volet légal même s’il est désormais beaucoup plus simple que par le passé, de recueillir ces données !

La digitalisation : ce n’est pas une fin en soi

Si beaucoup de personnes parlent de digitalisation du monde de l’entreprise, les dirigeants doivent eux, se souvenir que cette digitalisation a un objectif : un gain de productivité… Et aller chercher de nouveaux volets de performances nécessitent d’avoir une vision de la transformation qu’implique un tel projet à tous les niveaux de l’entreprise, intégrant sa stratégie mais aussi tous ses acteurs. Pour réussir un projet de transformation digitale, il est donc essentiel d’assurer la conduite du changement, mais aussi de mettre en place des baromètres mesurant cette performance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × 2 =