La Banque Postale proposera  les Prêts Participatifs Relance (PPR) dès le mois de mai aux PME et ETI. Un engagement aux côtés des pouvoirs publics pour financer les projets de développement des entreprises dans les territoires et participer à la relance de l’économie française.

Les PPR, qui seront disponibles jusqu’au 30 juin, doivent permettre aux PME et ETI d’investir et de développer leurs activités malgré le contexte lié à la pandémie mondiale. Ils ont une maturité de 8 ans, plus longue que les emprunts auxquels ont d’ordinaire accès les entreprises, et offrent un différé d’amortissement de 4 ans minimum.

« Ces PPR constituent un dispositif exceptionnel de renforcement des fonds propres qui concerne principalement les PME et ETI viables dont le chiffre d’affaires varie entre 2 M€ et 1,5 Md€. Destinés à accompagner la croissance des entreprises et financer leurs investissements, notamment en faveur de la transition écologique et numérique, les PPR pourront représenter jusqu’à 12,5% du chiffre d’affaires 2019 pour une PME », a indiqué La Banque Postale dans un communiqué.

La flexibilité des PPR doit permettre aux entreprises de pouvoir se développer « sans allouer leurs ressources au service de la dette ». Il n’y a notamment pas de garantie demandée aux emprunteurs. La Banque Postale va distribuer les PPR à travers son réseau de 34 centres d’affaires implanté au cœur des territoires.

« La Banque Postale s’engage dans ce nouveau dispositif gouvernemental de relance de l’économie. Notre groupe de bancassureur diversifié, ancré au cœur des territoires, nous permet de participer activement au développement des PME et des ETI en mobilisant tous nos métiers : notre banque de financement et d’investissement,  distributeur de PPR, CNP Assurances, investisseur et financeur du fonds de soutien et LBP AM, gestionnaire d’actifs délégataire », a indiqué Philippe Heim, le Président du Directoire de La Banque Postale.

La commercialisation de PPR vient compléter le dispositif mis en place par la Banque Postale depuis le début de la crise sanitaire. L’établissement bancaire soutient plus de 7000 entreprises avec le dispositif de Prêt Garanti par l’Etat (PGE) pour un montant de plus d’un milliard d’euros en 2020. Depuis début 2021, la Banque Postale accepte systématiquement le report d’un an des prêts accordés aux entreprises qui en font la demande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × 1 =