Industrie : l’ETI familiale Lacroix veut doubler de taille

La 5G, c’est le terrain de chasse du groupe Lacroix, qui détient le sous-traitant Lacroix Electronics. Dans un plan ambitieux qui va s’étaler sur les cinq prochaines années (« Leadership 2025 »), l’ETI familiale prévoit de multiplier son chiffre d’affaires par deux, soit un bond de 441 millions d’euros (2020) à 800 millions d’euros (2025).

Cette phase d’accélération reposera sur l’essor de l’IOT (Internet des Objets) et de la 5G. Mais pour envisager ce grand bond en avant, le groupe Lacroix qui emploie 4000 personnes à travers le monde (1250 dans l’Hexagone) a dû se transformer. Depuis cinq ans, l’entreprise a opéré une bascule : passer du statut de simple sous-traitant à celui de véritable industriel spécialisé dans l’Internet des objets. Lacroix ambitionne de proposer ses solutions de gestion intelligente des équipements à des acteurs de différents secteurs (voirie, infrastructures d’eau, énergie…). En parallèle, le groupe nantais veut se développer aux Etats-Unis et en Allemagne avec un objectif de 30 % de CA réalisé dans ces deux pays d’ici 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

un × trois =