Avec un chiffre d’affaires s’élevant à 90 millions d’euros et une rentabilité au beau fixe, les Cycles Lapierre continuent de prospérer et de profiter d’un marché du cycle en plein développement (+ 25 % en 2020).

Pour rester sur cette lancée, le groupe iconique, propriété du consortium néerlandais Accell, accélère. L’année 2021 s’annonce riche pour la marque dijonnaise qui entend revoir son catalogue et son circuit de distribution. « Les 75 ans, c’est une étape, assure Thierry Cornec, PDG de Lapierre. On veut profiter du momentum pour être plus visible, plus présent auprès du consommateur. »

Pénurie de pièces détachées en provenance d’Asie

Partenaire de l’équipe cycliste Groupama-FDJ, Lapierre a vu ses ventes être multipliée par dix en deux décennies. Face à la pénurie de pièces détachées en provenance d’Asie, le fabricant français entend miser sur l’agilité de son modèle. Il songe également à ouvrir d’autres boutiques pour étendre son réseau de distribution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

douze − 3 =