Par Didier Lombard, ex PDG de France Telecom

Gérard Théry, ancien directeur général des télécommunications, nous a quitté dimanche 18 juillet au soir. C’était un homme exceptionnel qui a apporté beaucoup à notre pays et au monde des télécoms.

En 1974, la France était la risée de tous ses voisins avec un réseau téléphonique sous-développé sans ambition. Le sketch le 22 à Asnières est resté le symbole de cette période noire. 6 millions de lignes seulement, une attente de plus de six mois pour raccorder une maison ou un appartement. Gérard Théry profitant des politiques d’expansion industrielles décidées par le président Giscard d’Estaing réussit à faire passer le réseau national à 17 millions de lignes en moins de six ans il a réussi à galvaniser l’énergie et la compétence des salariés de la direction générale des télécommunications. Ceux-ci se morfondaient depuis des années dans une DGT ne pouvant faire aucun investissement. Cette période a été celle d’un nouveau souffle qui a révélé des talents exceptionnels.

Cette étape franchie, Gérard Théry introduit la commutation électronique dans le réseau pour remplacer les vieux centraux électromécaniques permettant ainsi à l’opérateur de se démarquer de ses concurrents européens, américains et asiatiques.

Le Minitel, au début annuaire électronique, a également été une marque d’innovation exceptionnelle, qui aurait certainement permis de limiter la domination américaine sur Internet malheureusement ce projet n’a pas reçu le soutien indispensable en particulier en investissements des dirigeants de cette période ce qui a conduit à la situation présente.

Toutes ces mutations ont préparé notre opérateur national à aborder l’aire du numérique dans les meilleures conditions.

Gérard Théry était un visionnaire mais également un réalisateur. Espérons que les nouvelles générations verront paraitre beaucoup de jeunes talents de ce profil pour formater les grands secteurs économiques de ce pays.

Didier Lombard
Didier Lombard, né le 27 février 1942 à Clermont-Ferrand, est un haut fonctionnaire et chef d’entreprise français du monde des télécommunications. Le 27 février 2005, quelques mois après la privatisation partielle de France Télécom, il en devient président-directeur général, succédant à Thierry Breton.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

deux × 1 =