Jean-Michel Aulas vient de refuser une offre de rachat de L’Olympique Lyonnais, actuellement en tête du Championnat de France de Ligue 1, pour plus de 500 millions d’euros.

Pour avoir oeuvré à ses côtés, j’ai vite compris que l’argent n’était pas son moteur, nous n’en avons au demeurant jamais parlé, alors que les enjeux étaient toujours considérables. Jean-Michel Aulas est d’abord et avant tout un bâtisseur qui a compris très vite et très tôt ce que le marché financier, la Bourse, pouvaient lui apporter en termes de notoriété, de crédibilité et de financement notamment pour la construction d’un tout nouveau stade, le fameux Groupama Stadium de toute beauté.

Le tout après avoir fait entrer contre vents et marées, le premier club de foot français au Palais Brongniart pour faire appel public à l’épargne.


J’ai toujours soutenu que Jean-Michel Aulas était le meilleur chef d’entreprise de sa génération. Il a créé et géré Cegid avec brio. Depuis qu’il a sorti L’Olympique Lyonnais des ténèbres, il gère son Club au laser, c’est à dire à la perfection et avec abnégation. La preuve !

Louis Thannberger
Président IPO n°1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

trois + quatre =