Didier Amar : « Brains rejoint Ametix pour renforcer l’ancrage de Docaposte sur les métiers de la transformation digitale des entreprises »

Deux ans après le succès du rachat d’Ametix, Docaposte, filiale du Groupe La Poste, vient d’acquérir une nouvelle pépite du digital : Brains. Fondé en 2012 par Didier Amar et Michaël Rouah, ce cabinet de conseil est spécialisé dans l’accompagnement à la digitalisation des grandes entreprises et s’avère être le complément parfait d’Ametix. Rencontre avec Didier Amar.

En intégrant Brains dans Ametix, Docaposte entend ainsi renforcer et déployer son savoir-faire dans le métier du conseil digital. Leçon d’intégration avec Didier Amar, récemment nommé directeur général adjoint d’Ametix.

Ametix ayant absorbé Brains, quel est désormais votre rôle et comment s’articule la nouvelle gouvernance d’Ametix ?

Michaël Rouah et moi-même rejoignons l’équipe dirigeante aux côtés de Stéphane Boukris, Patrick Bunan et Vincent Klingbeil, fondateurs d’Ametix.  À nous cinq, nous formons une gouvernance collégiale solide et très complémentaire, chacun intervenant sur son domaine de spécialité. En tant que directeur général, Vincent assure la relation avec nos actionnaires, la stratégie et les acquisitions. Stéphane gère pour sa part le marketing, la communication, l’évènementiel et la gestion de la marque employeur Ametix. Patrick pilote la direction administrative et financière. Michaël est en charge du pôle recrutement, sourcing et acquisition de talents. Quant à moi, je dirige les ventes et les relations commerciales.

Pourquoi avoir accepté d’être racheté par Docaposte et de rejoindre les équipes d’Ametix ?

Il y a des opportunités qui ne se refusent pas. Tout a commencé par le climat de confiance et de transparence instauré par la direction d’Ametix quand nous nous sommes rencontrés pour la première fois il y a un an. Une convivialité et un ADN digital commun confirmés par la suite lorsque nous avons échangé avec les équipes de Docaposte notamment Olivier Vallet, Fréderic Dufaux respectivement président et directeur-général adjoint, ainsi que Jean-Baptiste Morin du département fusions-acquisitions.

Et puis, il y avait cette ambition partagée de réussite et de conquête : il n’était pas simplement question de se laisser tenter par une opération de rachat opportuniste mais bien de s’investir et de se projeter ensemble dans un nouveau projet d’entreprise. Les opérations de rachat qui se poursuivent par un projet commun qui engage vraiment les dirigeants cédants, sont suffisamment rares pour être remarquées. D’autant plus rares que le projet implique ici une équipe de serial entrepreneurs dans un grand groupe français.

Parlez-nous de ce projet …

L’objectif est de faire d’Ametix le pôle d’excellence en consulting digital du groupe, en alliant les savoir-faire techniques et fonctionnels de Brains et d’Ametix. Et d’assurer ainsi le renforcement et l’extension de la puissance de frappe de Docaposte sur le métier de la transformation digitale.

En quoi les approches de Brains et d’Ametix sont-elles complémentaires ?

Nous ne nous adressons pas vraiment aux mêmes décideurs. Les équipes de Brains interviennent en amont auprès des directions marketing sur la conception de produits digitaux et le pilotage des projets numériques initiés par les grandes entreprises. Ametix, pour sa part, s’adresse principalement aux directions informatiques et à leurs équipes techniques, aux développeurs, à tous ceux qui, de façon pratico-pratique, mènent à bien les projets.

De ce fait, Ametix et Brains ne présentent pas les mêmes savoir-faire…

Les méthodes de travail sont différentes. Par exemple, Ametix est passé maître dans l’art du networking et des réseaux sociaux, l’entreprise investit sur des grands événements, réalise des partenariats prestigieux et génère ainsi un flux entrant d’opportunités business assez impressionnant… 

Pour sa part, Brains a bâti sa réputation sur une démarche très sélective et très élitiste, dans le recrutement et dans la démarche commerciale notamment. Du coup, en unissant leurs forces et en partageant leurs savoirs, les équipes d’Ametix et de Brains vont étendre ensemble leurs domaines de compétences et leur présence sur le marché.