Ouverte à Shanghai sous le signe des réponses à apporter dans le contexte du changement climatique, la 4ème édition de l’Exposition d’importation internationale de la Chine (CIIE) se veut être verte en accordant la part belle aux nouveaux produits « zéro carbone ».

C’est dans ce sens que plusieurs innovations technologiques et nouveaux produits écolos sont présentement exposés à ce grand rendez-vous du commerce international créé il y a quatre ans par la Chine, pour promouvoir davantage sa politique d’ouverture économique.

La lutte contre le changement climatique étant devenu une affaire de tous, la CIIE a voulu prendre le devant et profiter de son cadre pour répondre à sa manière à cette impérieuse nécessité de sauver la planète dont la dégradation est actuellement perceptible même à l’œil nu.

Parmi les produits présentés à l’Expo, il y a la voiture de course de MissionH24, une illustration de l’approche écologique que la CIIE devra désormais intégrer dans son plan. Cette voiture qui fonctionne grâce au système d’alimentation en hydrogène, est passée désormais à la vitesse grand V sans qu’elle ne puisse libérer des particules de dioxyde de carbone, rien que de la vapeur d’eau. Evidemment, la 5G, l’intelligence artificielle et le jumeau numérique apportent beaucoup dans l’option du développement durable.

Véritable engin « vert à zéro émission carbone », la voiture de course de MissionH20 roule avec le nouveau modèle des pneus Michelin constitués à 46% des matériaux durables. Elle fera sa première sortie en compétition aux 24 Heures du Mans, en 2024.

Plusieurs projets « zéro carbone »

Si collectivement on peine encore à mener des actions de grande envergure en faveur de la planète, du côté des grandes entreprises, l’heure est plutôt à une prise de conscience collective. Chaque entité est dotée du projet « zéro carbone », un ensemble de mesures et initiatives à prendre pour lutter contre le changement climatique.

Alors qu’elle est à sa deuxième participation à la CIIE, déjà en début de cette année, l’entreprise Michelin avait fait part de ses intentions parvenir à la fabrication des pneus 100% en matériaux durables d’ici 2050. Avec son stand d’exposition à la forme du jardin chinois, Michelin se concentre cette année sur « la vie mobile de haute qualité », a indiqué Kamran-Charles Vossoughi, PDG de Michelin Chine.

Egalement présent à la CIIE, Siemens s’est attribué un large espace d’exposition « Zéro carbone ». L’idée consiste à présenter leur projet de solutions, baptisé Siemens GREEN, qui permet de mesurer avec précision et suivre l’empreinte carbone soutenue par la technique de la chaîne des blocs.

Ainsi, grâce aux technologies de pointe dans les domaines notamment de la gestion de l’énergie, de l’informatique en périphérie, et de la sécurité des réseaux, les entreprises peuvent enregistrer et calculer de façon précise les informations sur l’empreinte carbone de chaque produit. Ce qui va certainement pousser à améliorer la transparence de l’empreinte carbone pour l’industrie.

Et à l’arrivée, cette technique conduira à la construction d’une plateforme de coopération multipartite, capable de fournir des données précises et fiables à tous les participants. Aussi, elle aura le mérite de libérer le potentiel en matière de réduction de carbone.

Loin d’être une fiction, cette pratique a été expérimentée avec succès dans l’usine numérique de Siemens à Chengdu, chef-lieu de la province chinoise du Sichuan.

Schneider Electric, qui n’a raté aucune édition de la CIIE, présentera, à son tour, son usine de zéro carbone et son parc de zéro carbone. « Les deux objectifs vers le pic et la neutralité carbone fixés par la Chine, illustrent aussi bien sa responsabilité en tant que grand pays. Alors que l’industrie chinoise tend vers le bas carbone et la montée en gamme, elle cherche, à tout prix, à offrir un nouvel espace au développement de Schneider Electric en Chine », a révélé Yin Zheng, vice-président exécutif de Schneider Electric, également président de Schneider Electric China.

Point n’est besoin de rester en marge de la transition écologique, l’industrie manufacturière, grosse consommatrice d’énergie, doit faire avec les exigences de l’heure. Face à la tendance de  zéro carbone et à la nécessité de redéfinir les structures des industries, la fabrication intelligente et verte fait désormais partie des solutions. Et Schneider Electric en a bien pris la mesure. Cette firme a construit avec succès plusieurs « usines de zéro carbone » et des « usines phares » des standards internationaux.

Soutenue par la plateforme de EcoStruxure, l’usine de Schneider Electric à Wuxi, une ville du Jiangsu, est dans l’utilisation massive des technologies de pointe comme la 5G, l’intelligence artificielle et tant d’autres. Un recours technologique qui, sans doute, améliore l’efficacité de l’entreprise tout en optimisant les coûts liés à la production et à la distribution de ses produits. Tout ceci fait en sorte que l’entreprise ne s’écarte pas de son idéal de développement durable. Résultat : Schneider Electric est actuellement l’un des leaders mondiaux dans la transformation numérique.

Schott, première entreprise de l’industrie de verre s’est engagée, elle aussi, à atteindre la neutralité carbone à travers la mise en œuvre de son plan « zéro carbone ». Projet qui se décline en quatre grands axes, à savoir la recherche et développement de l’énergie hydrogène, l’amélioration de l’efficacité énergétique, la stimulation de l’électricité 100% verte, et le projet de reboisement. Tous les produits de Schott, exposés à cette édition de la CIIE, sont fabriqués dans ses usines utilisant l’électricité verte.

Le verre borosilicaté neutre qui sert à la fabrication de flacons de seringues dans le cadre de la vaccination contre la COVID-19, exposé par Schott à la CIIE, est produit sur un site à Jinyun, dans la province du Zhejiang. Avec les technologies les plus avancées d’Allemagne visant à réduire les émissions des gaz à effet de serre, cette usine aide vraisemblablement à maintenir les meilleures conditions écologiques locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

vingt − 3 =