Je m'abonne

Covoiturage : que vaut réellement la nouvelle offre de BlaBlacar ?

Entreprendre - Covoiturage : que vaut réellement la nouvelle offre de BlaBlacar ?

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

La licorne française Blablacar lance une nouvelle technologie appelée « Boost ». De nombreuses fonctionnalités sont au programme afin d’améliorer l’expérience des conducteurs et des passagers.

Avec plus de 90 millions d’utilisateurs dans 22 pays, BlaBlacar est leader mondial sur le marché du covoiturage. Le principe de la plateforme est simple, elle permet de mettre en relation des conducteurs et des passagers qui se rendent dans la même destination afin de partager le trajet et les coûts. Depuis le début de l’été, BlaBlacar recense une hausse de 50% de son activité sur la dernière semaine de juin et prévoit 4 millions de voyageurs en bus et covoiturage cet été.

Boost permet de nouvelles économies

BlaBlacar est connu pour être un mode de transport à bas coût, la nouvelle technologie « Boost » aide les Français à économiser davantage ! Elle permet également de trouver de nouveaux passagers durant l’itinéraire et donc d’augmenter les chances de trouver plus de monde pour faire du covoiturage. Le deuxième avantage est de partager les frais de transport avec plus de personnes.

Avec « Boost » vous pourrez réserver votre place dans les voitures qui passent à proximité. Selon BlaBlacar, cette nouvelle fonctionnalité représente près de 30% de l’activité de l’application cet été.

« Au cours des périodes de baisse d’activité liées aux restrictions sanitaires, nous avons voulu continuer de miser sur l’innovation, en prévision de la reprise. Maintenant, les gens sont impatients de voyager à nouveau et nous sommes là pour aider les conducteurs et les passagers à chaque étape de leur voyage » Déclare Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar.

Afin d’améliorer la vision à long terme de la plateforme, BlaBlacar a créé trois nouvelles fonctionnalités. À présent, il est possible de personnaliser un trajet selon l’itinéraire emprunté. De plus, les conducteurs peuvent exporter leur trajet sur une autre application GPS et peuvent mettre l’application IOS en mode sombre afin d’économiser de la batterie.

Un chiffre d’affaires qui décolle

L’année 2019 fut une année record, avec une augmentation de plus de 70 % du CA et 17 millions d’utilisateurs sur tous les services Blablacar. En 2020, la crise sanitaire est passée par là et l’entreprise a perdu 30% de son CA, suite aux différents confinements, laissant à l’arrêt son activité. L’année 2021 sonne la relance, et BlaBlacar vient de lever 115 millions de dollars pour accélérer son développement. Dorénavant, le start-up française est valorisée à plus de 2 milliards ! Fort de ces nouveautés, BlaBlacar envisage une introduction en Bourse en 2022.

Frédéric Mazzella, Président-Fondateur de BlaBlaCar, crée l’entreprise Comuto en 2006, qui se nommera par la suite covoiturage.fr, et finalement BlaBlacar en 2013. Il est diplômé d’un master en physique de l’Ecole Normale Supérieur, d’un Master en informatique de Stanford University et d’un MBA de l’INSEAD. Nicolas Brusson, co-fondateur est diplômé d’un MBA de L’INSEAD, d’une maîtrise en physique appliquée de l’Université Paris XI et d’une maîtrise en physique appliquée de l’Université Paris XI. Francis Nappez, co-fondateur est diplômé de l’Université Joseph Fourier en recherche en Technologie et Communications


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

5 commentaires sur « Covoiturage : que vaut réellement la nouvelle offre de BlaBlacar ? »

  1. BlaBlacar > BlaBlaCar
    BlaBlaCar a créer trois nouvelles fonctionnalités > BlaBlaCar a créé trois nouvelles fonctionnalités
    covoituge.fr > covoiturage.fr
    Ecole Normale Supérieur > Ecole Normale Supérieure

    Répondre
  2. Serait il possible que blablacar amène des précisions concernant cette proposition « boost »…. En effet utilisateur de l’application, je rencontre un problème récurant à savoir qu’en utilisant « boost » blablacar m’impose un tarif systématiquement inférieur à celui que je fixe, prétextant rester dans « l’esprit du covoiturage »… J’aimerais bien à ce moment là qu’en fonction du même principe, blablacar baisse ses commissions de 30 à 15%. Si cela n’est pas possible je demande qu’il y ait consultation avant de décider pour moi du prix de la prise en charge,car il est trop facile d’attendre un refus de ma part alors qu’une personne va rester sur le carreau. D’autant que le passager pourrait très bien accepter le prix d’origine si il en est informé ce qui n’est pas le cas. Merci de votre réponse.

    Répondre
    • Comment pouvons nous accepter de prendre des passagers qui veulent effectuer un trajet et un paiement partiel, générant des arrêts supplémentaires ou détours en centre ville, pour des voyages qui durent parfois nettement plus longtemps?
      Si nous acceptons une personne pour un trajet partiel, une fois engagé, nous ne pouvons plus prendre une autre personne pour un trajet complet (ou presque) à sa place.
      Le tarif de base devrait être appliqué pour toute ou partie du trajet proposé, ce qui inciterait un peu plus les conducteurs à accepter ces demandes.
      Le prix kilométrique pourrait tendre à être dégressif.
      Les petits trajets amènent trop de contraintes par rapport à la distance.
      Je ne fais plus d’offre en-dessous de 100km, mais je comprends l’utilité du covoiturage pour les petits trajets journaliers travail/domicile.

      Répondre
    • Tout à fait, j’ai emmené quelqu’un aujourd’hui avec ce principe.
      Il était certes très sympa mais j’ai fait un arrêt supplémentaire et ça ne me réduit mes frais que de 2€ pour un trajet que je considère aurait du être à 4-5€.
      L’écart n’est pas énorme en soit, mais pour le désagrément apporté je ne suis pas convaincu que cela vaille la peine de renouveler l’expérience.
      Proposition de passagers en dernière minute ( environ une heure avant le départ pour 2 participants ce matin, un au tarif normal l’autre en boost) qui modifie l’heure d’arrivée finale, +40 minutes pour l’arrivée c’est aussi irrespectueux pour la première personne qui a réservée qui a peut-être pas autant de marge de manœuvre.
      A ce compte la je me dis que je n’accepte plus rien à moins de 12h du départ…

      Répondre
  3. Bonjour
    Après trois essais avec cette fonctionnalité j’ai fait un bilan complètement négatif :
    Perte de temps : deux heures sur un trajet de 500 km supplémentaires…
    Des passagers pas agréables …
    Des tarifs à la baisse et enfin une pluie de messages prise de tête…
    Le comble c’est que si je supprime la fonctionnalité je n’ai plus de passager même sur un trajet ou depuis 10 ans j’en ai toujours eu
    Conclusion je quitte BlaBlaCar
    Bravo pour cette nouvelle stratégie payante pour la plateforme mais qui a complètement et définitivement perdu l’esprit collaboratif !!!!

    Répondre

Publiez un commentaire

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne