Installée à Bonneuil-les-Eaux, dans le département de l’Oise, l’entreprise, vieille de plus d’un demi-siècle, est devenue leader sur son créneau, la table de ping-pong !

Bien avant de devenir leader de son secteur, en 1946, l’entreprise était une petite menuiserie, tenue par Émile Cornilleau. Puis, en 1969, les loisirs deviennent prioritaires pour de nombreux français et françaises. 

C’est alors que la grande enseigne, le BHV parisien, frappe à la porte de la menuiserie Cornilleau et lui commande 300 tables de ping-pong, c’est le début de l’aventure…

Esprit familial

50 ans plus tard, le même esprit initié par Émile vit encore dans l’entreprise. Un esprit audacieux, des innovations en permanence, répondant aux attentes des utilisateurs, aussi bien professionnels que amateurs.

L’entreprise française a toujours su s’entourer des meilleurs. Jacques Secrétin, premier champion à apporter son expertise pour concevoir les nouvelles tables. Puis, ce sera Gatien, médaillé olympique et champion du monde, et aujourd’hui, le champion Can Akkuzu.

Les tables de ping-pong, puis le billard

Après être devenu le leader européen des tables, la société se lance, avec succès dans la fabrication de billard, en proposant un concept innovant et unique, le billard Hyphen, résistant aux intempéries, le succès est foudroyant.

Une épopée européenne

Pendant le confinement, l’entreprise a progressé de + 20%, soit plus de 2,5 millions d’euros supplémentaires.  Et les commandes affluent de tous les quatre coins de la planète. Cornilleau commercialise ses produits dans les pays européens, mais également aux USA, Brésil, Corée du Sud pour ne citer qu’eux ! Une réussite internationale insolente par temps de crise.

L’entreprise phénomène exporte désormais dans 85 pays et cette année, les responsables visent une progression du CA de +10%, soit plus de 30 millions de chiffre d’affaires sur 2021.

Francis Robert, le directeur commercial toutefois un regret : d’après lui, Cornilleau aurait pu avoir beaucoup plus de tables, si les contraintes sanitaires n’étaient pas passées par là, avec une capacité de production amoindrie.

Zany, un président heureux

Michel Zany est entré dans l’entreprise Cornilleau en 1992 et il doit tout à son fondateur Émile Cornilleau. Il prend les rênes de l’entreprise en 2003. Le Made in France chez Cornilleau a de beaux jours devant lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 − 2 =