Coach’n Change : façonner votre futur

La crise sanitaire a plongé 58% des managers et 49% des collaborateurs dans la détresse psychologique*. Et si c’était le bon moment pour tenter l’aventure du coaching ? (enquête Empreinte Humaine sur le 2e confinement, nov20).

Une coach expérimentée

Un parcours RH de 20 ans, une posture de Business Partner en cabinet conseil, devenir coach il y a 7 ans était une évidence pour Sophie Quintin. Son crédo : partir de soi pour dénouer les situations. L’objectif : incarner le leader qui est en nous.

Son approche : s’inspirer de notre nature. « Une personne ne change pas avec 20h de coaching. Elle prend de la hauteur, change d’angle de vue, prend conscience de son potentiel, recentre ses priorités et utilise pleinement ses ressources pour rendre visible qui elle est. »

Face à l’explosion silencieuse des risques psycho-sociaux

Il y a de la violence dans les ajustements aux enjeux business qu’opèrent les organisations. Quand l’entreprise cherche à survivre, elle se méfie et surcontrôle. Dès lors, c’est la souffrance qui prend le dessus sur l’engagement.

Ses leviers : sens, vision et construction du futur 

Quand distanciation physique se confond avec distanciation sociale :

  • L’intelligence émotionnelle pour mettre à distance les évènements et prendre des décisions alignées avec soi, ses valeurs, ses motivations.
  • L’intelligence relationnelle pour réduire la distance et maintenir un lien social de qualité.
  • L’intelligence collective pour être créatif au-delà d’être réactif.

Données clés :

  • Expertise : développement du leadership, confiance en soi & prévention RPS
  • Secteurs : Banque & Assurances, Industrie, Luxe, Distribution…
  • Plus de 900h de coaching