Placée en redressement judiciaire, la start-up Blade/Shadow, spécialiste du cloud gaming, se cherche un repreneur. Ce pourrait être Octave Klaba, l’entrepreneur français n’ayant jamais caché son intérêt pour cette star de la French Tech.

Alors que Blade continue d’assurer ses prestations auprès de ses clients, la question du repreneur est sur toutes les lèvres. Il semble de plus en plus clair qu’il s’agira d’Octave Klaba. Le fondateur d’OVHcloud, basé à Roubaix, réaliserait cette opération via son fonds d’investissement, Jezby Ventures. Le milliardaire roubaisien a lui-même annoncé son intention de racheter Blade sur Twitter. Mais sans évoquer le cœur de métier actuel de Blade : le jeu vidéo. Il y a une raison à cela : ce sont principalement les innovations de la start-up en matière de « cloud service » qui intéressent Octave Klaba, qui souhaite concurrencer les géants du cloud que sont Amazon, Microsoft, IBM ou Google.

La start-up française de jeu vidéo en ligne, qui propose un ordinateur à distance surpuissant à destination des joueurs, avait levé près de 80 millions d’euros entre 2017 et 2019, mais elle était en difficulté après avoir échoué à lever à nouveau des fonds fin 2020.

La situation financière étant devenue intenable — le chiffre d’affaires est passé de 20 à 17 millions d’euros en 2020 —, l’entreprise aux 138 salariés, considérée en son temps comme la future pépite du cloud computing, a donc été placée en redressement judiciaire. Les investisseurs en seront pour leurs frais, tandis que les 100 000 clients continuent pour l’heure de bénéficier du service. Selon un proche du fonds Jezby, interrogé par Les Echos, « cette reprise permettrait aux équipes de Blade Shadow de continuer à développer la technologie et la livraison des services ». Pour les autres candidats, la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 19 mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 + 5 =