Christophe Lambert during the 41st Cesars's Ceremony awards at Theatre du Chatelet, in Paris, on February 26th, 2016, France, Europe.

Acteur et producteur, mais aussi businessman averti, Christophe Lambert se lance dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. My Mother Agency compte devenir la première agence mondiale de casting artistique grâce à un outil de matching révolutionnaire au service de la publicité, du cinéma, de la télévision, de la mode, mais aussi de tous les talents.

Comment est née l’idée de My Mother Agency ?

Christophe Lambert : L’idée est née de l’expertise combinée de Bernard Hennet, ancien chairman de l’agence Elite, premier réseau mondial d’agences de mannequins et de son fils Bertrand, un brillant ingénieur devenu directeur artistique, photographe de mode et organisateur du concours Elite Model Look, aujourd’hui CEO de My Mother Agency. J’ai trouvé leur idée tellement géniale que j’ai décidé de les rejoindre en leur apportant mon regard et mon expérience de producteur.

Avec Philippe Carts, éditeur de presse belge, expert en stratégie marketing et Soufiane Saghir, CTO, nous sommes tous les cinq associés dans l’aventure, apportant chacun des compétences que les autres n’ont pas, ce qui crée une belle alchimie et une réelle complémentarité entre nous.

Qu’apportez-vous de plus ?

C.L. : La représentation des talents (mannequins, acteurs, figurants…) était jusqu’à présent basée sur un processus vieillissant, très peu digitalisé. My Mother Agency révolutionne complètement ce métier grâce à une plateforme digitale internationale en lien avec les réseaux qui permet de regrouper tous les talents du modeling et de l’acting et de les mettre en contact avec tous les clients de la profession (marques, agences, production TV et cinéma, mode).

Pourquoi avez-vous été séduit ?

C.L. : Parce que nous sommes en train de créer la première plateforme mondiale révélatrice de talents, le premier outil de matching multicommunautaire, mais aussi le plus pointu et le plus pertinent. En tant que producteur, je me suis longtemps demandé comment sortir des circuits professionnels de casting. Mon objectif est toujours de trouver les personnages, les visages, les plus proches de mon scénario, tout en apportant une touche de fraîcheur et d’originalité, et si possible de découvrir de nouveaux talents.

My Mother Agency permet à la fois d’avoir accès à des acteurs ou models professionnels mais aussi à des « new faces », des personnes qui n’auraient jamais eu l’opportunité – ou qui ne s’autorisaient pas à y croire -, d’être sélectionnés pour un rôle ou un shooting. Pour les talents, c’est l’outil idéal entre les réseaux traditionnels et la self représentation. Pour les clients, le parfait mix entre agences classiques et street casting.

Comment ça fonctionne concrètement ?


C.L. :
Toute personne, tout talent, de 16 à 105 ans, de toute région en France et dans le monde, peut s’inscrire sur la plateforme. Pour moins de 3 €/mois (35€/an), chaque talent bénéficie d’une exposition mondiale, des conseils de notre équipe de bookers, des opportunités de castings, de la gestion de son agenda et de ses futurs contrats. My Mother Agency

gère l’interface avec la communauté des clients et se rémunère par une commission d’agence-mère que nous avons simplifiée, uniformisée et internationalisée. Nous avons lancé l’appli le 7 janvier 2019 et nous avons déjà une communauté de 1 500 talents. A la fin de notre campagne actuelle sur Instagram, nous visons entre 6 000 et 10 000 membres, mais ce n’est qu’un début ! De plus, My Mother Agency donne la possibilité à toute personne, mais aussi à tout influenceur de devenir découvreur de talents et d’être rémunéré en échange par une commission de 5 € sur chaque nouveau visage.

Cette start-up française a une visée mondiale…

C.L. : Oui, notre projet est mondial depuis le départ et à 360 degrés. Nous sommes en plein développement international grâce à des My Mother Partners & Sisters en Europe (déjà dans 34 pays), mais aussi en Scandinavie, Amérique du Nord et Amérique du Sud. Nous misons sur le « Phygital », puisque notre objectif est de créer en plus de l’outil digital des agences, des work-stations physiques à Paris, Londres et New-York, sans oublier les concours de talents ouverts à tous que nous allons organiser en 2019 dans plus de 25 pays pour enrichir notre « talents board ».

Vous permettez donc à chacun de réaliser et de vivre son rêve ?

C.L. : Oui et c’est cette dimension humaine et sociétale qui rend ce projet si passionnant. Il y avait jusqu’à présent un entonnoir dans les professions artistiques. My Mother Agency est un facilitateur qui démocratise tout le métier du casting. D’un côté, on permet à tout talent de tenter sa chance, croire en ses rêves, se révéler, se faire connaître et changer sa vie. Et de l’autre, on permet à tous les professionnels, quel que soit leur budget, d’avoir accès au plus grand réservoir et melting-pot de talents au monde.

Propos recueillis par Isabelle Jouanneau et Valérie Loctin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici