Au cœur de l’arrière-pays du sud-ouest de la Chine, la municipalité de Chongqing, qui abrite plus de 30 millions d’habitants, est devenue ces dernières années une destination majeure pour les capitaux étrangers.

Cette ville, qui est souvent comparée à Chicago, sert de passerelle vers les terres de l’ouest de la Chine, et de plaque tournante pour les routes, les voies ferrées et navigables.

Depuis qu’elle a obtenu en 1997 le statut de municipalité relevant directement de l’autorité centrale, au même titre que Beijing et Shanghai, Chongqing a connu une croissance économique rapide et a rejoint il y a dix ans le « club des mille milliards de yuans » de la Chine, un groupe composé désormais de 23 villes, chacune générant un PIB annuel supérieur à 1 000 milliards de yuans (environ 154 milliards de dollars).

L’afflux stable de capitaux étrangers montre que Chongqing est depuis longtemps sur le radar des entreprises internationales. Fin 2020, 296 entreprises de Fortune Global 500 avaient des bureaux à Chongqing.

Pourquoi Chongqing se démarque-t-elle ?

Chongqing est à la fois un port et un nœud logistique clé pour plusieurs projets au niveau national qui visent à construire des réseaux commerciaux et d’infrastructures avec le reste du monde.

De vastes réseaux routiers et ferroviaires relient Chongqing aux pays d’Asie, d’Europe et d’Afrique par le biait de l’initiative « Ceinture et Route ». C’est également la ville clé dans le projet Chine-Singapour visant à améliorer la connectivité entre la Chine occidentale et l’Asie du Sud-Est, ainsi qu’une destination importante sur la route de l’ouest du chemin de fer Chine-Europe.

La position géographique inégalée de la ville l’a aidée dans le commerce et à étendre la coopération avec d’autres pays.

De plus, Chongqing possède une grande variété de bases industrielles. Selon l’Association des entreprises à investissements étrangers de Chongqing, les plus grands centres de fabrication de la ville sont destinés aux automobiles et aux motos. D’autre part, elle a produit plus d’un tiers d’ordinateurs portables du pays depuis 2015. Les industries émergentes, telles que les biomédicaments, ou encore les technologies de l’information et de l’informatique, ont également maintenu une forte dynamique de croissance.

L’environnement des affaires et les politiques favorables de Chongqing sont également des facteurs importants pour attirer les investissements. Un rapport évaluant l’environnement commercial des villes chinoises réalisé en 2018 a classé Chongqing au premier rang dans les régions centrale et occidentale de la Chine.

Et si l’on regarde les cinq indicateurs de création d’entreprise à Chongqing, les demandes de permis de construire, l’enregistrement du nombre de droit de propriété intellectuelle, l’exécution des contrats et la gestion de faillites ont tous dépassé la moyenne mondiale, selon les résultats publiés par la consultation et l’évaluation de la Banque mondiale, cette année.

Pour améliorer sa compétitivité, la ville a également appliqué la réduction d’impôts et diverses incitations, notamment une baisse du taux d’imposition des sociétés, des exonérations tarifaires sur les équipements importés, du prix de terrains abordables et une réglementation plus souple relative à l’utilisation des terres pour les investisseurs étrangers engagés dans des activités commerciales encouragées par le gouvernement municipal.

De janvier à juin 2021, le nombre d’entreprises à capitaux étrangers nouvellement établies à Chongqing a augmenté de 34,9% en glissement annuel. Les entreprises de haute technologie représentaient près de 30% du total, selon les données de la Commission municipale du commerce de Chongqing.

L’investissement étranger de la ville dans l’utilisation réelle a augmenté de 20,1% en glissement annuel, pour atteindre 4,82 milliards de dollars au cours des six premiers mois de l’année.

Une récente enquête du ministère du Commerce montre que 96,4 % des entreprises à capitaux étrangers se disent optimistes quant à leurs perspectives commerciales en Chine.

Chongqing a ouvert une nouvelle voie pour les investissements étrangers dans les régions du centre et de l’ouest de la Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 + huit =