Si vous n’êtes jamais allé à Huocheng, vous ne connaissez pas encore le charme de la « Provence chinoise ». Ici, dans la vallée de la rivière Ili, où fleurit 97% de la lavande chinoise, une mer de lavande de plus de 3 700 hectares ondule au gré du vent.

Situé à l’extrême ouest de la Chine, le Xinjiang occupe un sixième de la superficie du territoire chinois. Là-bas, des journalistes de CGTN Français ont été témoins d’une terre colorée. Dans cette Provence chinoise, les lavandes violettes flottent au vent. À Tacheng, les carthames rouges orangés abondent dans les collines. Et dans la zone folklorique, les bâtiments ethniques bleus marquent l’harmonie. Pour découvrir plus de couleurs du Xinjiang, suivez notre série « Les 1 001 Couleurs du Xinjiang ». Aujourd’hui, écoutons l’histoire de la couleur violette.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 + 12 =